Celle qui ne se remettait pas de la prématurité

Voila presque 2 ans et demi, que Monsieur L. est arrivé parmi nous. 

Et quelle arrivée ! Je crois que si mon accouchement reste un bon moment (si, si je t’assure), sa naissance et ce qui a suivi reste une douleur indescriptible. Je t’en ai parlé déjà plein de fois (ici, ici ou encore ici)

2 ans et demi après, je n’arrive pas à m’en remettre. Et sa prématurité et ses conséquences planent en permanence sur ma vie quotidienne.

Pourtant, c’est un petit bonhomme en bonne santé, rarement malade (mis à part quelques rhumes), qui se développe très bien, il connait les couleurs, sait compter jusqu’à 10, il parle, comprend tout…

Les conséquences sont plus psychologiques. 

Je m’inquiète pour un rien. Alors tu vas me dire que c’est le lot de tous les parents, mais dans ce cas précis, j’ai l’impression que c’est puissance mille.

Je ne peux pas parler de sa naissance sans pleurer. Ce week-end encore, j’ai participé à une session de customisation de bodys pour SOS PREMA, et bien évidemment, on a parlé de prématurité. Au moment de faire part de mon expérience, j’avais la gorge serrée et les larmes aux yeux. 

La question d’un deuxième enfant ne se pose pas pour le moment, pour plusieurs raisons. Déjà, parce qu’au niveau professionnel, ce n’est pas le bon timing, et surtout car la peur d’avoir à nouveau un enfant prématuré est encore beaucoup trop présente.

C’est un sujet omni-présent au quotidien. Il a toujours eu un appétit d’oiseau. Et quand il ne mange pas, ça me donne la boule au ventre. Il ne dort pas, ça m’inquiète. Quand il pleure, je répond rapidement, trop rapidement. Et ce petit malin l’a bien compris et me mène souvent par le bout du nez.

Et puis, j’ai toujours ce sentiment de culpabilité. Pourtant qu’aurai-je pu faire pour éviter cette naissance précoce? Je suis restée allongée la fin de ma grossesse, comme me l’avait recommandé, ma gynécologue. J’ai arrêté de fumer avant de tomber enceinte, j’ai surveillé mon alimentation, je n’ai pas bu d’alcool…

Il en est vrai que j’ai fait (avant que l’on me mette au repos total) plusieurs allers-retours pour aller chez notre Ami Ikea, je me suis baladé, j’ai fait les boutiques, j’ai participé à des ateliers cuisine sagement installée sur un tabouret… En réalité, rien d’extraordinaire. Ce n’est pas comme si j’avais sauté à l’élastique.

Ce qui me rassure un peu, c’est qu’en discutant avec d’autres parents confrontés à la prématurité, je ne suis pas la seule à ressentir ce sentiment.

Il est difficile d’en parler avec des parents d’enfants nés à terme, car j’ai l’impression qu’ils ne comprennent pas. Entendre se dire « mais ce n’est pas grave » « Tu le couves trop. Il va bien maintenant » . Ses phrases ont le don de me mettre hors de moi. Je ne dis rien, répond par un sourire crispé, les larmes au bord des yeux. Pourtant, intérieurement je bous. J’ai envie d’exploser. De leur crier ma souffrance, mon angoisse. Je crois vraiment qu’il faut avoir vécu une telle épreuve pour comprendre.

Oui, mon fils va bien. Il n’a aucune conséquence physique ou mentale. Mais j’ai le besoin de le couver, de répondre au moindre de ses besoins, de le gâter, de m’inquiéter…

J’ai parfois l’impression d’être incomprise et de parler à des murs. Non je ne suis pas une Maman névrosée, qui étouffe son fils au quotidien. Simplement, il arrive que des petits événements me renvoient en pleine face ce souvenir. 

Je pense que sa naissance particulière a également des conséquences psychologiques sur Monsieur L. Il a un besoin permanent de contact (quand il joue, quand il s’endort, quand il lit un livre ou regarde un dessin animé…) Il faut toujours lui tenir la main, le porter, être à ses côtés.

C’est certainement un BABI (Bébé Aux Besoins Intenses). Et je reste persuadée que cela découle directement de sa prématurité, de son séjour en couveuse, du fait que l’on ne pouvait pas le mettre prendre dans nos bras quand il en avait besoin, quand on en avait besoin.

La prématurité représente une terrible épreuve, un combat pour l’enfant qui arrive, mais aussi pour les parents. On souffre moralement. J’ai l’impression que nous devenons encore plus transparents (que si l’enfant était né à terme). Ce qui est normal, seuls la santé et le bien-être de ce petit bout d’chou importent.

Pourtant la souffrance des parents est là, réelle. Difficile de se « plaindre » quand on sait ce que traverse notre enfant. Pour ma part, je me suis sentie impuissante, inutile, « mauvaise mère » quelques minutes après qu’il ait poussé son premier cri, et qu’on l’amenait passer sa première journée et nuit, loin de moi. Et encore j’avais de la chance d’avoir une équipe médicale en or, qui m’a investi dans mon rôle de Maman, m’a fait participé aux soins, aux bains, aux repas…

Tout ça pour dire, que petit à petit, on fait notre chemin, que j’ai encore besoin de temps pour digérer cet épisode douloureux. Mais Je sais qu’un jour, l’envie d’un second enfant se fera sentir. Et quand ce nouveau bout d’chou poussera son premier cri (à terme évidemment) tout cela sera rangé dans un coin de ma tête, je n’oublierai jamais, mais j’arriverai à ne plus y penser systématiquement (à la moindre inquiétude, au moindre bobo…)

Et toi, comment tu ressens les choses des années après? 

Publicités

Cocotte de Légumes au Chèvre et au miel

IMG_20160308_193913

Pour 4 Personnes : 

Ingrédients : 

  • 4 feuilles de brick
  • 1 aubergine
  • 1 courgette
  • 12 tomates cerises
  • un demi sachet de pignons de pin
  • 4 fromages de chèvre type Cabécou de Rians
  • du miel
  • de la ciboulette
  • huile d’olive

Récemment mis à jour1

 

Matériels

  • 4 minis cocottes
  • un couteau
  • une planche à découper

20150920_191514

Préparation :

  • couper les aubergines en petits dés et les faire revenir à la poële dans un peu d’huile d’olive
  • couper les courgettes en petits dés
  • couper les tomates cerises en quatre quartiers
  • couper les fromages en deux
  • dans des cocottes (si vous n’en avait pas des bols feront l’affaire), mettre la feuille de brick pliée
  • mettre une couche d’aubergines, de courgettes, de tomates
  • disposer le fromage
  • parsemer de pignons de pin et de ciboulette
  • arroser d’environ une cuillère à soupe de miel
  • mettre au four à 220 ° pendant 10 minutes

Récemment mis à jour2

Bon appétit et Régalez-vous ! 

Que la lumière soit avec toi : la veilleuse Go Glow [test + concours]

Il y a quelques semaines, nous avons reçu une veilleuse originale à la maison. 

Une veilleuse de grand.

Il s’agit de la veilleuse Go Glow Star Wars Storm Trooper.

20160204_103801

Cette veilleuse présente une particuliarité. Lorsqu’elle est posée sur la table de nuit, la tête s’illume , et lorsqu’on la prend en main, elle se transforme en lampe torche.

J’aime beaucoup la matière souple et douce. J’avais peur qu’au vu du format (en forme de crâne) la prise en main par mon Loulou ne soit pas facile, mais finalement le plastique est suffisamment souple et donc ça ne pose pas de problème.

Différents modèles sont proposés. Mais à la maison, avec un Papa geek et fan de Star Wars, il était évident que c’est le modèle qui plairait assurément.

On peut la trouver en modèle Minions 

273DEP-580x500

Et également Peppa Pig

273EPP-580x500

 

J’aime beaucoup l’idée de lampe torche. Je trouve ça original et surtout pratique, lorsque les enfants commencent à se lever seul. Revers de la médaille, ça les amuse beaucoup et sont donc tentés de jouer avec 😉 

Le bouton de mise en marche se situe en dessous du personnage. Autant en plein jour, la veilleuse est facile à allumer, mais en pleine nuit, l’affaire se complique un peu pour nos petits. L’idéal étant de la laisser allumer au moment du coucher. Elle ne gêne en rien l’endormissement, puisque la lumière diffusée est douce et n’illumine pas toute la pièce. 

De plus, même en lampe torche, la lumière est suffisante pour se guider dans une pièce plongée dans le noir, sans être agressive, donc aucun risque pour les yeux de nos p’tits bouts.

Les + : 

  • Ludique et pratique
  • se transforme en lampe torche
  • lumière douce
  • prix très raisonnable (24 € sur Bébé Gavroche http://www.bebegavroche.com/veilleuse-torche-stormtrooper-star-wars-go-glow-buddy.html)

Les – : 

  • Ne s’éteint pas seul
  • Mise en marche un peu difficile (petit bouton sous le personnage – difficile à trouver dans le noir)

Vous pouvez découvrir l’ensemble des produits proposés par Worlds Aparts ici

[EDIT] A la base, cet article devait être publié le 21 Décembre 2015, sauf que je l’ai programmé par erreur pour le 21 Décembre 2016, donc exit la surprise de Noël que l’on vous réservait. Ce sera donc la surprise de Février.

Worlds Apart (qui s’occupe de la marque Go Glow) te propose de te faire gagner, au choix, un set complet d’autocollants pour décorer la chambre de ton mini.

 1f3142aa-7260-4ca1-af9c-5168533d215c b6063ed6-7b55-4d98-826a-9e3249eb10aa

Pour tenter ta chance : 

1- tu complètes le formulaire ci-après *

2- tu likes la page Facebook (c’est iciet/ou Twitter (par et/ou Instagram (c’est par ici) de« Chroniques d’une Maman en CDI » *

3- tu likes la page Facebook de Worlds Apart (c’est ici) *

4- tu partages en mode « public » le concours (en bas de la page : tu cliques sur « POSTER UN COMMENTAIRE », partager, Facebook et/ou Twitter et/ou Hellocoton et tu copies le lien dans la case correspondante) (si tu n’as pas l’un de ces réseaux sociaux, tu mets « NON ») *

5-Tu peux t’inscrire à la newsletter (en haut à droite), pour ne rien rater des supers articles, tests et concours de « Chroniques d’une Maman en CDI »

6– tu croises les doigts pour être tiré au sort *

Une seule participation par personne

 * obligatoire

Voila tu sais tout! 

Le concours débute le 4 Février 2016 pour se terminer le 14 Février 2016 à 23h59.

En cas de non-respect des conditions ci-dessus, je me réserve le droit de ne pas prendre en compte votre participation, donc lisez bien! 

Le tirage au sort sera effectué, par Random, et le résultat sera communiqué sur la page Facebook et Twitter et en Edit de l’article!

Si le gagnant ne m’a pas fait connaître ses coordonnées par mail (chroniquesdunemamanencdi@gmail.com) dans les 8 jours qui suivent le tirage au sort, un nouveau tirage sera effectué. 

Le lot sera envoyé au gagnant par Room Services Studio 😉 !

EDIT du 22 Février 2016 

and the winner is

Olivia Philippe ! 

Félicitations ! J’attend tes coordonnées complètes (nom, prénom, adresse, mail, numéro de téléphone, modèle fille ou garçon) par mail (chroniquesdunemamanencdi@gmail.com)

Efluent Mums, et si toi aussi tu venais?

Voila, c’est officiel ! Il y a quelques jours, j’ai eu l’invitation pour l’évènement Efluent  Mums 4 qui se déroulera à Paris au Carreau du Temple. 

Quoi, tu ne sais pas ce que c’est? C’est le plus grand rendez-vous de la blogosphère parentale. Plein de blogueuses hystériques (moi la première), des marques où ne plus savoir où donner de la tête, des ateliers, des conférences, et toujours son lot de surprises. Si tu veux un aperçu, voici mon récit de l’an dernier (sachant que cette année, ils ont encore placé la barre plus haut)

Et en prime, une petite vidéo!!!

Mais cette année, est un peu particulière, puisque l’évènement est aussi ouvert aux parents connectés. Pour y participer, rien de plus simple, tu remplis le formulaire ci-après en précisant bien évidemment que tu viens de ma part.

12039229_10153618996453416_7390539049126837386_n

Ca se passe donc le samedi 28 Novembre 2015 dans le 3ème arrondissement de Paris

Pourquoi, j’aimerai que tu viennes? Déjà pour t’y rencontrer et aussi pour te permettre à toi aussi de vivre une journée extraordinaire dans un lieu superbe. Vos chers têtes blondes peuvent même vous accompagner. 

Alors qu’est ce que tu en dis? Prête ! Alors fonce, Première inscrite, première servie (préviens moi si tu t’inscris)  !!!

http://www.paroledemamans.fr/evenement/parents-connectes

Le siège-auto Kiddy Phoenixfix Pro 2 testé, approuvé et recommandé [Test]

Depuis quelques semaines, nous avons eu le plaisir de tester un siège-auto de la marque Kiddy. Il s’agit du Phoenixfix Pro 2.

ki032137664

Présentation

  • C’est un siège du groupe 1, c’est-à-dire utilisable de 9 à 18 kg. 

Attention tout de même au poids minimum, car si bébé est un « gros gabarit », il faut quand même attendre qu’il ait l’habitude de rester assis et surtout qu’il tienne bien sa tête. Donc pour ma part, je le recommande à partir d’un an.

  • C’est un siège-auto muni d’un bouclier. Donc pas de harnais de sécurité.

J’avoue qu’au début, le principe du bouclier m’effrayais un peu. Je me demandais comment Monsieur L. pouvait être bien protéger, uniquement avec ce système.

Finalement, une fois mon Loulou installé dans son siège avec le bouclier, j’ai vu qu’il était correctement maintenu.

Afin de savoir si le bouclier est correctement installé, il suffit de pouvoir passer la main, entre le bouclier et votre bout d’chou.

Je pense qu’il n’est pas inutile de rappeler que l’enfant ne doit pas avoir son manteau sur lui, et ce quel que soit le siège auto.

L’autre avantage du bouclier est qu’il n’y a pas de risque qu’il se fasse la malle, et qu’il enlève les bretelles quand il en a marre.

  • Au niveau des crashs-tests, c’est l’un des mieux notés :

En choc frontal : très bon

En choc latéral : très bon

Sécurité avec la fixation isofix : 84%

Sécurité avec la fixation ceinture : 81%

  • La tétière est évidemment réglable en hauteur et il est fourni un coussin réducteur, multi-positions, pour s’adapter au mieux à la morphologie de l’enfant.

Kiddy2

  • Le bouclier est très bien rembourré au niveau de la sangle abdominale de bébé (moi, c’est ma sangle abdominale qui est bien rembourrée, mais ça c’est un autre problème 😀 ) 

Kiddy

  • Muni de protections latérales au niveau de la tête, et du corps

Kiddy1

Installation :

Le siège-auto peut être installé aussi bien en isofix qu’avec la ceinture de sécurité.

  • Si ta voiture est munie d’isofix, l’installation est des plus aisées.
Qu’est ce que l’isofix : c’est un système d’ancrage de siège-auto directement rattaché à la voiture. C’est la norme obligatoire sur toutes voitures depuis plus de 10 ans. Grâce à ce système, l’installation du siège-auto est facilitée, et pas ou très peu de risques de mal l’installer. 

Ici nous avons une 307 datant de 2003. Les crochets isofix sont donc cachés dans la banquette. Heureusement, le siège auto est fourni avec deux guides que tu installes directement sur les crochets. Et hop, tu clispes le siège et en voiture Simone!!! C’est prêt.

20150904_141852

C’est vert, c’est bien installé !!!! Go !

Pour notre future nouvelle voiture (une 308) c’est encore plus simple, puisque les crochets isofix sont apparents.

essai-peugeot-308-2-feline-4-038_960

  • Pour ce qui de l’installation avec la ceinture, il suffit d’installer l’enfant, de placer le bouclier, et de ceinturer.

Les + :

  • Monsieur L. y est très bien installé. J’avais peur que la position assise, le gène, mais Que Nenni, il pionce !!!
  • Une très très bonne note au crash-test
  • Un bouclier bien rembourré
  • Utilisable très longtemps (surtout avec un mini-pouce comme le mien)
  • Un prix très raisonnable pour un produit de qualité.

D’ailleurs, je l’ai trouvé à 199 €, sur le site Rose ou Bleu, suivez le lien, c’est par ici

  • la garantie Kiddy. Il faut savoir qu’en cas d’accident, même à très faible vitesse (10km/h) le siège-auto ne doit plus être utilisé, et être expertisé. Kiddy propose donc d’expertiser votre siège en cas de choc, et de vous renvoyer un siège-auto neuf si le vôtre n’est plus utilisable.
  • Il est disponible dans de nombreux coloris

farben-kiddy-phoenixfix-pro2

Les – :

  • En mode ceinture, l’obligation d’attacher le siège-auto, même quand l’enfant ne voyage pas avec vous. Et ceci, afin que le siège-auto ne soit pas projeter dans la voiture en cas d’impact.
  • Il n’est pas inclinable à proprement parler. En fait, il s’incline légèrement en s’adaptant à vos sièges de voiture, mais de façon très minime.
  • J’aurai aimé que les protections latérales soient un peu plus rembourrées.

CONCLUSION

C’est un très bon siège-auto dont le prix reste très abordable pour un siège-auto ayant obtenu d’aussi bonnes notes

Il est vrai que les recommandations actuelles préconisent de laisser l’enfant dos à la route jusqu’à 4 ans, mais je pense qu’il vaut mieux un excellent face à la route, avec bouclier, qu’un siège-auto dos à la route moyen. Sachant que pour un excellent dos à la route il faut compter environ 400 € .

Donc si le choix de ton siège-auto est défini selon ton budget, je ne pourrai que te conseiller l’achat de ce Phoenixfix Pro 2. Il répondra à tes attentes tant en terme de facilité d’utilisation que de sécurité.

c2i_68201510238

             Monsieur L. 9,5 kg

c2i_782015133730

Un copain de Monsieur L. 12kg

Merci à Kiddy et surtout à Carine pour sa confiance, qui m’a permis de réaliser ce test plus que concluant!

Tableau aux triangles

Matériel :

– une toile vierge

– du scotch de peintre (plus facile à décoller, résiste à la peinture, et se décolle facilement)

– peinture pour enfants (ici peinture Giotto Bébé)

20150521_145740

 

20150729_085551

Hyper simple, on colle des bandes de scotch (ici je n’avais plus de scotch de peintre, j’ai donc pris du scotch isolant – efficace mais ne colle pas longtemps) , sur toute la toile, afin de former des formes géométriques.

20150729_090315

On fait peindre nos loulous

On laisse sécher, on retire le scotch et on se retrouve avec une oeuvre d’art inestimable

20150729_100408

 

 

 

Le Blog Fête Son Anniversaire avec Giotto [Jour 6]

Aujourd’hui, c’est Giotto qui va gâter vos loulous. 
Giotto, à la maison, on connaît et on est fidèle depuis que Monsieur L. a un an.
Ce que j’aime particulièrement dans leurs produits, c’est l’étendu de leur gamme mais aussi le fait que ce soit adapté pour les tout-petits. 
Nous avons commencé par craquer pour les feutres Giotto Bébé.
Ce que j’ai aimé c’est le fait que l’encre soit lavable à l’eau (pour l’avoir vécu, après un passage en machine, les vêtements ressortent nickel, et sur les mains ça part facilement).
En plus, ils sont munis d’une mine non retractable, anti-écrasement. Et heureusement car quand l’artiste s’énerve sur ces feutres, il y aurait de la casse en vue. Mais avec ces feutres, pas de problème, ils résistent parfaitement).
Quelques mois après, nous nous sommes lancés dans la pâte souple à modeler. La encore, je voulais impérativement un produit adapté aux très jeunes enfants.
L’avantage est qu’elle ne sèche pas à l’air libre.