Wish-List pour un Garçon de 4 ans

Dans moins de 2 mois, Monsieur L. fêtera ses 4 ans. Je le dis chaque année, mais il grandit si vite, c’est juste impressionnant. 

J’ai parfois l’impression que le temps nous file entre les doigts.

Mais 4 ans, concrètement, ça donne quoi? 

Ça donne un garçon qui devient de plus en plus autonome

Ça donne un garçon qui affirme chaque jour son caractère et ça se n’est pas toujours facile

Ca donne un casse-tête aux parents, famille et amis pour choisir un cadeau, parce que pas tout à fait grand, mais plus tout petit… bref, cette année ce n’est pas facile du tout.

Alors on va faire d’une pierre deux coups avec cette wish-list, qui servira tant pour son anniversaire, que pour Noël qui arrive un mois après.

1- des jumelles avec leur pochette de rangement chez HABA 

Haba c’est ma marque chouchou, vraiment je l’adore, alors j’ai de suite pensé à cette marque pour gâter mon loulou. 

Idéal pour mon futur explorateur en herbe. A compléter avec la gamme « extérieur » d’Haba (aspire insecte, loupe…). 

Prix : 25 €

Jumelle.jpg

2- Un réveil

Alors là, ce n’est pas pour qu’il dorme le week-end mais pour qu’il se réveille de bonne humeur la semaine. Et puis, il grandit, m’a piqué le mien, ce qui ne m’arrange pas.

Par contre, pour le modèle j’hésite entre : 

  • LILIKIM Kid’Sleep Clock 

Prix : 50 €

Réveil relativement classique, il indique à l’enfant quand il est temps de se lever et quand il faut rester au lit (super pratique le week-end)
Réveil.PNG

  • Réveil Sam de Zazu

Prix : 50 €

Un design rigolo, il ferme les yeux quand c’est l’heure de dormir et les ouvre au petit matin. 

réveil sam

  • Urban Hello Remi

Prix : 85 €

Le plus complet. Fonctions réveil, veilleuse, babyphone et bien d’autres encore, à découvrir. 

urban_hello_remi_bleu_l1706074330579A_160925794

3- Des jeux de société

  • KAYANAK chez Haba

Nous avons une passion pour les Jeux Haba (encore et toujours) Je les trouve super bien fait, et permettent aux enfants de jouer ensemble de manière éducative

Prix : 30 €

Kayanak

  • Tour du Dragon chez Haba (quelle surprise)

Prix : 33 €

tour-du-dragon-haba

  • Des plus classiques comme Hippo Gloutons de Hasbro ou Pic’Pirates chez Tomy

Prix : 20 €

 

4- Des livres

Dans cette catégorie, le choix est illimité.

En ce moment, on lit beaucoup les histoires du « Loup » chez Auzou (on a déjà la peluche, alors pourquoi pas continuer avec les coffrets livres et figurines)

On adore toujours les imagiers chez Fleurus

Et on continue notre collection « Mamie Poule raconte » chez Gautier-Languereau »

Prix : entre 6,90 et 20 €

Wish-List 4 ans.jpg

5- Rex de Toy Story

Il ne manque que lui pour avoir la collection complète

Prix : 36 €

rex

 

6- Mack La Semi-Remorque de Cars

Je vais être franche, je déteste Cars. Mais mon fils aime beaucoup. Après tout, ce sera SON anniversaire, SON noël, donc… 

Prix : 64 €

mack

7- Des Lego Duplo 

Cette année encore, je pense que l’on va continuer avec les Duplo qui me paraissent adaptés aux petites mains et avec lesquels il s’amuse beaucoup.

Wish-List 4 ans1.jpg

8- Des Tut Tut Bolides 

Si tu me suis, tu peux voir que les Tut Tut Bolides, c’est une grande passion. Des heures passées à quatre pattes, à monter le circuit, à faire rouler tous les véhicules (allumés évidemment sinon ce n’est pas drôle).

Et comme on doit être maso, autant continuer cette joyeuse cacophonie. 

  • Ma station spatiale

Prix : 35 €

51yQBBpJ6EL.jpg

  • Joël le Camion Poubelle – Le Camion à essence…

Prix : 11,90 € l’unité

Capture

  • Des pistes supplémentaires pour pouvoir tout relié 😉 

Prix : 21,90 €

piste.PNG

9- Du nécessaire de jardinage

Bon ça ne servira pas avant le printemps, mais il adore mettre la main à la pâte quand on fait le jardin, alors autant bien l’équiper.

Prix : plante à partir de 5 €

Brouette et ensemble de jardinage : 39 €

Wish-List 4 ans2

10 – Un véritable couteau spécial « enfant »

Non non je ne suis pas folle. 

Ici les week-ends riment souvent avec cuisine et surtout gâteau. Et là aussi, Monsieur L. aime mettre la main à la pâte (c’est le cas de le dire). Malheureusement, il veut m’aider à couper les légumes mais je n’ai pas de couteau adapté, et mes couteaux en céramique sont de véritables rasoirs, donc hors de question qu’il y touche.

J’ai trouvé ce couteau Opinel® spécialement adapté aux enfants avec protège main. 

Prix : 26 €

opinel-keukenmes-vingerbeschermer-OPT001744-d7

Et voilà, je pense que l’on est bien là. C’est varié et ça devrait lui plaire. De toute façon, je suppose que la liste va évoluer au fur et à mesure de la réception des catalogues de Noël (pour l’instant rien encore dans la boîte aux lettres – et chez toi, c’est arrivé?)

Si tu penses à autre chose, je suis toute ouïe !!!

Et toi, t’offres quoi pour les 4 ans? 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Celle qui faisait (aussi) sa rentrée [en gif]

Cet article aurait également pu s’intituler « Survivre à la rentrée pour les Adultes ».

Parce que la rentrée ce n’est pas que pour les enfants. Pour nous aussi, c’est chiant. On rentre de vacances (pour les chanceux), on range la maison, on prépare les affaires de toute la petite famille, on fait les courses pour les repas, l’école, on retourne au travail (génial !! bonjour Patron !Bonjour les Collègues) 

Voici les avantages de la rentrée

1- C’est pas parce qu’on n’est pas en vacances, qu’on ne peut pas s’accorder un petit apéro le soir… et puis deux, ou trois… Bref suffisamment pour oublier que demain on travaille 

 

2- Il n’y a pas que les enfants qui se doivent se rhabiller pour la rentrée. Parce nous aussi on a grandi (du tour de taille). A nous, le shopping, le claquage à bloc sans culpabilité.

 

3- Et quitte à être bien habillée, autant être bien coiffée. Rien de telle qu’une séance chez le coiffeur pour se détendre… ou pas

 

4- C’est la période des bonnes résolutions (avec celle du nouvel an). Donc cette année, je prends la résolution de ne pas payer un abonnement à la salle de sport à l’année, alors que je vais y aller que 2 fois. Et je vais m’y tenir.

 

5- Et puis comme tu vas courir tout le temps : pour déposer les enfants à l’école, aller au travail, faire les courses, les emmener aux activités, tu feras du sport ni vu ni connu, à l’œil 😉 

 

6- Tu vas bosser le sarcasme.

Tu reprends le travail, tu retrouveras tes collègues préférées te raconter leurs vacances sur une île paradisiaque, leur bronzage parfait, le fait qu’elles ont fait du sport toutes les vacances, et qu’elles vont se mettre au régime car avec les vacances, elles ont pris 250 grammes. 

 

ou alors tu as cette option !  

 

7- Ça marche aussi avec les big boss

et là aussi, tu peux bosser ton sourire le plus beau, alors que tu n’as qu’une envie lui agrafer la bouche, quand il te t’annonce que cette année il va falloir assurer encore plus que l’année dernière, alors que tu es déjà au taquet

 

8- Tu vas améliorer ta dextérité à l’ordinateur. Quel plaisir de voir que tu as manqué à tes clients durant ton absence au bureau (15 jours) et qu’ils ont pensé à toi, en t’envoyant un millier de mails (malgré la réponse automatique indiquant la date de ton retour). 

 

9- Idem avec le courrier, à la maison (les impôts, l’assurance, edf…) bref plein d’amis qui t’envoient de jolis lettres avec leurs coordonnées bancaires (commencez par le numéro 2 (voir ci-dessus) sinon c’est mort)

 

 

10- Tu surlignes au stabilo fluo les jours fériés et prévoit les ponts pour l’année à venir

Donc cette année, tu as : 

  • Mercredi 1er novembre (Toussaint) = ça marche les ponts de 2 jours?
  • Samedi 11 novembre (Armistice 1918) = nul
  • Lundi 25 décembre (Noël) = bon ça va être difficile la reprise le mardi matin
  • Lundi 1er janvier (Jour de l’an) = idem
  • Lundi 2 avril (lundi de Pâques) = week de 3 jours
  • Mardi 1er mai (Fête du travail) = pont
  • Mardi 8 mai (8 mai 1945) = pont
  • Jeudi 10 mai (Ascension) = pont
  • Lundi 21 mai (Pentecôte) = encore un week end de 3 jours
  • Samedi 14 juillet (Fête nationale) = nul
  • Mercredi 15 août (Assomption) = ça marche les ponts de 2 jours?

Voilà, allez bon courage et à bientôt les loulous ! 

et chez toi, c’est quoi l’avantage de la rentrée???

Un toit pour soi [guide]

Ca y est, on se lance dans la grande aventure. 

Après avoir testé l’aventure « on devient parent » on se lance dans « on s’endette pour plusieurs décennies », autrement dit « on achète NOTRE maison ». 

a879ba704c548feef9fecb98924896aa.jpg

Sur le papier c’est tout beau, tout rose, mais en réalité ce sont des rendez-vous par milliers (visites, banques…) des papiers à gogo et malgré la joie et l’excitation  de se lancer dans le Grand bain c’est aussi beaucoup beaucoup de stress…

Voici donc un petit guide de survie

A LA RECHERCHE DU BIEN IDEAL

La recherche d’un appartement ou d’une maison ça se prépare en amont et ce n’est pas  de tout repos 😉 

1- TON BUDGET TU DÉFINIRAS. Tout d’abord, avant de regarder les biens, il est important de savoir combien tu peux emprunter parce que rien de pire que de loucher sur des biens que l’on ne peut pas s’offrir.

Une simulation en ligne, une rencontre préalable avec son banquier, histoire d’y voir plus clair..

money.gif

2- DES ECONOMIES TU AURAS. Parce que qui dit acquisition dit « frais de notaire »

Alors je vais être claire, ce que l’on appelle communément les « frais de notaire » (entre 7,5 et 10 % en fonction du prix de vente) sont constitués, en réalité, pour les 3/4 des droit dus à l’Etat.

En principe, les banques demandent à ce que l’on apporte ces frais au moyen de ses économies.

Toutefois, dans certaines conditions la Banque peut prêter à 110% (c’est-à-dire avec les « frais de notaire »).  Pour cela, il faut, dans la plupart des cas, avoir – de 36 ans, et gagner pas mal sa vie (le paradoxe…)

Sinon on peut aussi prévoir de racheter des meubles au vendeur (cuisine, aménagement placard, équipements extérieurs, appliques…). Non seulement c’est pratique et ça diminuera les frais dû à l’Etat.

tirelire.gif

3- SANS T’EMBALLER, TU VISITERAS Que ce soit avec une agence, ou directement avec les propriétaires,  reste sur la réserve

En effet, s’ils savent que le bien te plait, ils seront moins enclin à la négociation.

En principe, sauf méga affaire, tu auras toujours une marge de négociation.

Par contre, intérieurement, tu sauras, de suite, si c’est la bonne.

giselle-excited

4- ABSTRACTION DE LA DECO, TU FERAS

Parce qu’il faut essayer de te projeter avec tes propres meubles. Parfois, tu as une déco, hyper design, bien pensé, et au final, la pièce est trop petite pour accueillir ton mobilier.

A l’inverse, tu peux avoir une déco très vieillotte et un super potentiel.

Un petit mètre laser (tu en as à partir de 40 euros) est parfait pour calculer rapidement la superficie des pièces si l’agence immobilier ne l’a pas déjà fait. 

maison vide.gif

5- UNE CONTRE-VISITE TU DEMANDERAS

L’idéal est de faire une contre-visite quelques jours après et à un autre moment de la journée que la précédente visite (exemple : une aux alentours de midi, l’autre plutôt en fin d’après-midi – début de soirée – Ca permet aussi de voir la vie du quartier, les voisins, le bruit à différents moments de la journée, la luminosité…)

Le mieux serait également de faire accompagner par des parents, des amis (honnêtes). Car chacun va se focaliser sur des points et que les autres vont totalement zappés.

loupe

 

ON A TROUVE LE BIEN DE NOS REVES

Une fois le bien trouvé, il va falloir se focaliser sur certains points. 

6- LES CHARGES DE COPROPRIETE ou DE LOTISSEMENT TU DECORTIQUERAS

Si vous achetez un appartement ou une maison en lotissement, il est probable que vous ayez des charges à payer. Attention car cela peut très très vite chiffrer. 

L’agent immobilier ou le notaire qui vous fera signer le compromis de vente devra vous fournir l’ensemble des documents de la copropriété. LISEZ LES attentivement, vous aurez toutes les informations sur le montant des charges payées, à venir… Ces documents vous donnent un très bon aperçu de l’état de la copropriété (valable également pour les lotissements).

C’est chiant, mais très important

tumblr_lyf43648lN1r8yhxco1_500

7- A LA BANQUE, TU NEGOCIERAS

Certains par manque de temps, passe un courtier (coût : 1000 à 2000 euros). 

Pour ma part, j’ai fait l’ensemble des banques (environ 1/2 heure à chaque rendez-vous) et j’ai négocié mes conditions en direct. 

Première chose, on négocie le taux

Et seulement après, on négocie l’assurance du prêt. Il faut savoir qu’aujourd’hui la Banque ne peut pas vous refuser une assurance crédit extérieure. Les cotisations mensuelles passent du simple au double. 

Le mieux est de se faire établir des devis par des sociétés d’assurance et de les présenter au banquier une fois, que vous avez négocié le taux :p 

Pour ceux, qui ont déjà signé, vous pouvez quand même modifier votre assurance crédit durant la ère année et une loi à venir prévoit la possible d’y souscrire à chaque date anniversaire.

Par exemple, ma Banque me proposait une assurance pour 180 euros mensuel (soit 54.000 euros sur toute la durée du crédit – oui je sais c’est flippant). Je lui ai présenté un devis d’une assurance à 80 euros par mois (soit 24.000 euros) et ils se sont alignés à quelques euros près.

30.000 euros d’économie, je pense que ça vaut le coût de prendre son temps et d’aller voir plusieurs sociétés.

On peut également négocier la garantie (caution ou garantie hypothécaire). Les 2 ont un coût. Aujourd’hui, beaucoup de banques s’associent avec des sociétés de cautionnement et vous proposent d’emblée cette solution. 

Sachez que ce n’est pas moins dangereux et parfois pas moins onéreux qu’une garantie hypothécaire. De plus, certaines ne remboursent plus les frais de caution à la fin du crédit.

Dans tous les cas, si vous ne payez pas, la société de cautionnement a la possibilité de prendre une hypothèque sur votre bien donc la finalité est la même.

Avec certains prêts (prêt dit « PAS » (Prêt à l’Accession Sociale – vous pouvez bénéficier d’une allocation de la CAF – ou encore le prêt à Taux 0%) vous bénéficiez d’une exonération de taxes pour la prise de garantie hypothécaire.

Quant aux frais de mainlevée en cas de revente (entre 700 à 1300 euros pour les montants de prêts les plus courants), ils seront prélevés sur votre prix de vente et même additionnés aux frais de prise de garantie (lors de la conclusion du prêt) cela restera inférieur aux frais de cautionnement.

phy1qluzuo2qbwe.gif

ON EST CHEZ NOUS

Ca y est, c’est signé chez le notaire, on est enfin chez nous… enfin presque.

8- DES TRAVAUX DANS LA BONNE HUMEUR, TU FERAS

Rares sont les biens qui demandent zéro travaux (sauf neuf évidemment). Un coup de peinture, un mur à abattre.. bref toujours un petit truc à faire.

Et pire, que l’acquisition, le stress est à son maximum durant cette phase pré-emménagement. On voudrait aller vite mais pas bacler, on a pas forcément les mêmes envies, les mêmes idées, on veut vite investir les lieux… 

On n’oublie que cette maison c’est la maison de l’Amour. Que l’on choisit à deux, parce que l’on s’AIME… Donc on relativise, ça y est on est CHEZ NOUS, pour toute la VIE ou presque, on prend son temps, et s’embrasse, on respire et on CONTINUE

9- DES IMPREVUS, COMPTE TU TIENDRAS

Bon alors, des dépenses imprévues il y en aura. (des luminaires, de la peinture, du mobilier, des outils,le prélèvement du crédit en avance…) bref, tes économies font fondre comme neige au soleil. 

Tu ne pourras pas dire que je ne t’ai pas prévenu 😉 

4ZutoHv.gif

 

10- LA CHAMBRE DES ENFANTS, EN PRIORITÉ TU T’OCCUPERAS

Stressant pour les parents, le déménagement l’est aussi et surtout pour les enfants.

Investissez-le(s) dans les visites préalables. Discutez avec lui de sa future chambre, et définissez avec lui la disposition des meubles et la future déco, faites le participer aux travaux.

Et quand les meubles arrivent, l’idéal est de réinstaller en priorité le  lit des enfants et leurs affaires personnelles et jouets. 

De cette façon, ils retrouvent plus facilement leurs repères, et investissent plus facilement et rapidement leur nouvel environnement.

Ici, Monsieur L., 3 ans et demi, a visité avec nous la maison, et par chance, l’a adopté, de suite. Durant une semaine, nous avons quelques travaux, principalement de peinture, et il nous a aidé, en peignant notamment la face intérieure des portes de placards ‘(on ne la voit pas mais lui était super fier).

A notre grande surprise, il a continué à s’endormir seul (on a même réduit la durée du rituel du coucher – de une heure on est passé à 20 minutes) et il ne se réveille pas la nuit…

giphy-1

BREF, cette maison est vraiment NOTRE HOME SWEET HOME

 

Et voici une check-list à imprimer avant la visiteCheck-list Visite

 

 

Les 11 Commandements de la Parfaite Blogueuse « Famille »

Attention, ce qui va suivre pourrait piquer les yeux.

Pour les petites nouvelles qui débarquent dans le bel univers impitoyable de la blogosphère familiale, voici un petit guide de survie.

Commandement n°1

Ouvrir un blog pour avoir des cadeaux tu ouvriras

Ben quoi? C’est bien le but ultime, non? Crouler sous les cadeaux, même si ça ne plait pas peu importe. 

tumblr_m9oyn5abjk1ru1wbho1_500.gif

Commandement n°2 

Faire des enfants uniquement pour tester des produits tu feras

C’est bien connu, la blogueuse famille est une cloche qui vit d’allocations familiales et qui multiplie sa progéniture dans le but d’avoir plein de partenariats

4c5de74d423e950b2f20610bfff577f8.jpg

Commandement n°3 

Tout cadeau gratuit, parfait, tu trouveras

On s’en fout que le produit soit bien ou pas, le plus important c’est apporter de la visibilité à la marque, du trafic sur le blog.

Comment ça ce produit est dangereux et interdit ? Pas grave du moment que les gens croient que c’est bien.

itssobeautiful.gif

Quand on propose un test de brosse à dent :p 

 

Commandement n°4

Dans des catégories, les blogueuses tu classeras

En fait, pour faire simple, tu as les « grosses » blogueuses (au sens figuré) et les « petites » blogueuses (pour moi, c’est valable au sens propre comme au sens figuré :p)

Et entre les deux, c’est comme l’eau et l’huile, ça ne se mélange pas.

tumblr_mk0n35wj7u1r824lmo1_500

eh eh j’ai 200 followers ! tu veux être mon amie et liker ma page 

Commandement n°5

La grosse tête tu prendras

Non mais allo ! allo quoi !?!?Je suis blogueuse, quoi ! tu sais ce que ça veut dire ? Que je suis systématiquement reconnue dans la rue, que j’ai besoin d’un garde du corps quand je vais shopper (non j’déconne, les marques m’envoient tout gratos à la maison :p) 

Si un jour, tu as l’occasion de me rencontrer, ta vie ne sera plus jamais la même !Ce sera juste énorme de me rencontrer 😉 

tumblr_lrzkcz7Bug1qeucjro1_500.gif

Commandement n°6

Gratter le moindre goodie, tu tenteras

Tu peux avoir 3 stylos, et 10 trombones. Wahooooo, trop cool.

Bien évidemment, le but de récupérer le tote-bag le plus vite possible. Donc rien à faire de la personne qui est en train de présenter ses produits, on y va franco, on coupe la parole, on prend (ou on se sert si ça ne va pas assez vite) et on se casse…

emeute-5.gif

Vite vite, ils distribuent des stylos ! 

Commandement n°7

Jalouser avec les copines, il faudra

Pratiquer la langue de pute est légion quand tu entres dans l’univers de la blogosphère. Alors ne rate pas une occasion de dénigrer ton voisin et de lancer des polémiques à deux balles à chaque intervention sur la toile.

giphy

Commandement n°8

Tout accepter, tu devras

Tout, tu devras accepter tout type de partenariat : 

  • Un article, des photos sur Instagram, des partages sur Facebook, Twitter… tout ça pour tester un biberon pendant 3 jours et le renvoyer à un prochain testeur à tes frais…
  • un produit qui ne te plait pas
  • un produit que ton enfant ne supporte pas (il est allergique à la crème, oui mais c’est gratuit… Ca le grattera un jour ou deux, pas grave )

Wtf_seriously_tom_hardy.gif

 

Commandement n°9

Des heures durant, des séances photos aux enfants tu imposeras

Aux toilettes, en train de vomir, en situation de danger… peu importe l’essentiel c’est de s’exposer au maximum et surtout ses enfants. 

jack-nicholson-gif-4.gif

Les enfants, c’est l’heure de la séance photo du jour ! 

uploded_qa90-1455619396.jpg

Attend Chérie ! Maman prend une photo 

Commandement n°10

Instragramer au lieu de profiter tu devras

L’essentiel est de partager avec les Autres avant de partager avec les Vôtres ! 

téléchargement (3).jpg

Just Married…ou presque 

Commandement n°11

Aucune personnalité tu auras, sur ton voisin tu copieras

Pourquoi chercher à innover quand ce que fait le voisin fonctionne. Le plus simple est encore de prendre les idées qui cartonnent en se les attribuant

tumblr_lm2220xcBv1qcpga9.gif

Humour, ou pas….

Voilà maintenant tu sais tout !

Alors si tu veux te lancer dans un blog, n’oublie pas ces commandements, et s’il te plait fais exactement l’inverse.

PS : tous ces commandements ne sortent pas tout droit de mon imagination débordante mais simplement de comportements que j’ai pu observé durant ces 3 dernières années. 

Celle qui n’avait plus le temps

Depuis la rentrée de Septembre, le temps me file entre les doigts. 

tumblr_n1tqjwskgu1s2wio8o1_500.gif

J’ai l’impression de courir tout le temps, de ne jamais nous poser, d’être en permanence fatiguée.

Il y a quatre mois, je t’avais fait un premier bilan. Tu peux le retrouver ici « Celle qui voulait être mère et femme active » 

Au final, les choses n’ont que peu changées

Les week-end passent à la vitesse de l’éclair. A peine, le temps de profiter qu’il faut déjà penser à la semaine qui arrive. On est partagé entre l’envie de glander toute la journée à la maison et la culpabilité de ne rien faire.

Et finalement, on reprend la semaine toujours aussi crevés.

Je te passe les congés « enfant malade », ben oui en tant que primipares d’un bonhomme qui fait sa première rentrée en collectivité en petite section, on découvre la joie du nez qui coule durant tout l’hiver, de la fatigue continuelle, des courses contre la montre le matin, des réveils difficiles.

Non en fait, Monsieur L. est comme nous, il n’est pas fatigué, il est exténué. 

Les intempéries hivernales n’ont pas épargné la Corse, et ont détruit des routes. Résultat : une heure trente chaque soir pour rentrer au lieu des 20/25 minutes habituelles. Monsieur L. après une journée de 11 heures est à bout et ne supporte plus de rester assis dans la voiture, attaché dans son siège auto.

Et dire qu’il y a un an, je me languissais de reprendre le travail. 

Il faut dire que bien que j’aime mon métier, mais les conditions ne sont pas idéales pour une vie de famille épanouie : c’est la loi des 2 :

  • 2 jours « enfant malade » par an et non rémunérés,
  • 2 heures de pause obligatoire entre midi et deux, sans possibilité de moduler ses horaires, alors que rien ne s’y opposerait.
  • 2 heures  de garderie après l’école 
  • pas 2 voitures, donc Chéri qui pourrait quitter plus tôt et récupérer Monsieur L., doit m’attendre
  • pas 2 jours où les transports en commun passent aux mêmes heures, il m’est impossible de les utiliser.

Donc le soir : on rentre, on prépare à manger, on mange, une histoire et au dodo !

A peine le temps de se poser avec Chéri et c’est à notre tour de tomber de fatigue.

740

J’ai conscience que c’est comme ça pour beaucoup de parents et d’enfants, mais j’avoue que je n’imaginais pas ma vie de famille comme ça.

J’aimerai trouver des astuces pour gagner du temps au niveau organisation pour pouvoir profiter un peu plus de ma famille.

Pour l’instant, niveau organisation :

  • je prépare le petit-déjeuner la veille au soir
  • je prépare le sac et les affaires de Monsieur L. le soir également

Dans les semaines à venir, je pense établir une liste de menus à l’avance, et préparer des repas pour plusieurs jours, histoire de pouvoir se poser en rentrant.

Si vous avez des idées de repas, rapides et sains, je suis preneuse.

Voilà pour résumer, j’ai l’impression de passer à côté de ma vie de Maman, de ma vie d’épouse, de ma vie en général. A peine le temps de venir écrire et vous faire un petit coucou.

Comment ça se passe chez toi?

Des astuces pour gagner du temps?

Des idées recettes? 

 

Celle qui voulait être mère et femme active

Cela faisait 2 ans et demi que je me consacrais entièrement à ma vie de famille.

Bon, en 2 ans et demi, il m’est arrivé de regretter ma vie de femme active. Mais c’était surtout l’aspect social qui me manquait. Bref, en Juillet dernier, j’ai repris le chemin du bureau que je connaissais si bien. A peine quelques heures et j’étais de nouveau dans le bain. 

Durant les 2 mois d’été, nous nous sommes attelés à trouver une jolie petite maison pour accueillir notre famille. Ce fut chose faite fin Août, début Septembre. 

En attendant, nous étions logés chez mes parents, qui en journée s’occupaient de Monsieur L.

C’est parti mon Kiki !!! 

Et puis, Lundi dernier, Monsieur L. a fait sa première rentrée. Et là, la course a commencé. 

Je le dépose à 8h20 le matin, il mange à la cantine le midi et va à la garderie durant 1h30 chaque soir en attendant que Papa le récupère entre 17H15 et 17h45.

Là, ils doivent m’attendre au moins une bonne demi-heure, car pour l’instant nous n’avons qu’une voiture et les transports en commun sont peu développés. Retour à la maison donc vers 18h30/45, le bain, le repas du soir, une petite histoire et au lit.

Oui je sais, c’est le quotidien de nombreux parents. Et je ne suis pas la plus à plaindre. J’en ai bien conscience.

Mais perso,moi ça me bouffe. Bien évidemment, un aménagement des horaires n’est pas envisageable, réduire ses 2 heures de pause le midi, pour quitter un peu plus tôt, est refusé.

Les journées enfants malades : 3 jours par an, non rémunérés. La bonne blague.

Pour sa première semaine d’école, Monsieur L. a déjà été malade au bout de 3 jours et il a fallu aller le rechercher pour l’emmener chez le médecin. C’est donc le Papa qui s’y est collé.

Je ne pensais pas qu’en reprenant une vie active, je devrais autant sacrifier ma vie personnelle. 

Ça ne fait qu’une semaine que ça a commencé et pourtant je me sens déjà dépassée.

En fait, j’en veux à la terre entière.

  • Je m’en veux d’avoir été aussi idéaliste,
  • j’en veux au patronat de ne pas prendre plus en compte les besoins des employés,
  • j’en veux au gouvernement incapable d’appliquer une politique familiale juste et équitable, et qui prendrait en compte l’intérêt de l’enfant mais également des parents,
  • j’en veux à mon entourage, aux blogueuses qui cachent  la vérité…Mais bordel, fallait le dire que c’était si hard.

En fait, quand on est parents et que l’on travaille, les seuls moments où l’on profite de nos enfants, ce sont les vacances? Non, parce que le week-end, une fois que tu as fini le ménage, le repassage, les courses… Il te reste quoi? Le dimanche soir? Une fois que tu es toujours aussi crevée et que tu as envie de pleurer rien qu’en pensant au lendemain et à la semaine qui t’attend.

Et puis, les vacances, 5 semaines par an, c’est quoi? Je me rends  compte que c’est tellement peu. Que j’aimerai pouvoir profiter plus des miens. J’aimerai, aussi, égoïstement pouvoir me garder quelques jours pour partir en tête à tête avec mon homme.

Bon, pour le moment, hors de question de penser à de quelconques vacances. 

Il n’empêche, qu’entre les réunions scolaires, les grèves, les journées enfants malades, c’est impossible à gérer. Heureusement, que les grands-parents ne sont pas loin pour pouvoir prendre le relais. Mais, sur le long terme ce n’est pas la solution. 

Et puis, c’est hyper culpabilisant de ne pas pouvoir répondre aux attentes de son enfant, de son compagnon.

J’aimerai réellement pouvoir participer à la vie scolaire de mon fils. Assister aux réunions. Participer aux sorties. Préparer un méga gâteau d’anniversaire… Bref, être une maman présente. Quand j’entends les ASTEM dirent que ça fait de grosses journées pour de si p’tits bouts d’choux, j’ai envie de leur hurler dessus. Comme ci j’avais choisi de faire des horaires totalement foireux…

Non, mais allez dites-moi qu’avec le temps ça s’améliore, que tout est une question d’organisation et que petit à petit on trouvera notre rythme. Car là, perso, j’ai l’impression de passer à côté de tout : à côté de ma vie de femme, à côté de ma vie d’épouse (enfin de compagne), à côté de ma vie de maman, à côté de ma vie de femme active…

Bref, j’ai l’impression de faire mille choses en même temps et rien à la fois.womanpowerV2

Bref, la semaine prochaine, je gère seul le loulou donc voilà à quoi ça va ressembler : 

Le matin en emmenant mon fils à l’école : (bon en réalité c’est : chaussures à talons, sac à main sur une épaule, sac avec le repas de midi sur l’autre, sac à dos de loulou dans le dos et Monsieur L dans les bras, avec une méga pente pour y arriver) 

5424825-ww+gif+21.gif

Quand j’arrive au bureau : 

200w (1).gif

Au bureau : 

87179-Jim-Carrey-typing-furiously-gi-uStL.gif

En fin d’après-midi : 

tumblr_lyf43648lN1r8yhxco1_500

En allant rechercher mon fils à l’école : 

636000590224287997-330955061_giphy (4).gif

En arrivant à l’école : 

635999153877326119751287044_giphy.gif

En récupérant mon fils 1 minute avant la fermeture : 

tumblr_ns5w36YsCY1ubjnfbo1_250.gif

Le retour en voiture : 

636000572934058131-682037961_5_1436182519.gif

L’heure du bain :

YOOJI_BAIN_CALQUES22.jpg

Par la génialissime @Allo Maman Dodo ❤

Le repas gastronomique confectionné avec amour : 

 large.gif

L’heure du dodo dans mes rêves : 

preloaded-image-24632.gif

En réalité : 

giphy (1).gif

A mon tour : 

740

Et chez toi, comment tu gères l’école, maison et travail ? Allez vite j’attends tous tes bons conseils ! 

Celle qui a rencontré Monsieur Patate [Event Blog]

Il y a quelques semaines, j’ai été invité dans un superbe hôtel particulier au cœur de Paris (oui, je sais c’est hyper coooooool!) afin de rencontrer l’équipe Blédina pour une discussion autour de l’alimentation des petits et puis cerise sur le gâteau : j’ai rencontré Monsieur Patate!

Alors avant que tu ne continues la lecture, je t’annonce de suite la couleur, cet article ne sera pas orienté Pro-Blédina, bienfaits du fait-maison ou des petits pots industriels, bio or not bio…

Non, le but de cette rencontre et de cet article, c’est simplement s’informer sur les techniques de culture et les normes imposées pour l’alimentation infantile. Et je peux même te dire que l’ensemble des marques proposant des aliments pour enfants y sont soumis.

Néanmoins, cela n’empêche pas la marque d’avoir un cahier des charges plus contraignant que la législation sur certains points.

Blédina a donc ses propres producteurs de fruits et légumes. Qui produisent spécialement de Blédina, en plus de leur production classique, destinés à la grande distribution.

Le choix du producteur obéit à un long processus. Ce n’est pas quelque chose qui se met en place du jour au lendemain. L’aventure avec Blédina lui impose une culture différente, des contrôles plus poussés, mais ça représente un challenge intéressant et enrichissant pour eux. Par ailleurs, cela leur assure une stabilité financière.  

Bon, pour en revenir à nos patates…

J’ai rencontré le fameux Monsieur Patate. Alors, non il n’avait pas les yeux à la place de la bouche, un bras sur la tête…Non, mon Monsieur Patate c’est, en réalité, un producteur de pommes de terre installé dans le Loiret.

Monsieur-Patate_christmasdiary5

Durant une matinée, nous avons pu échangé sur les spécificités de son métier et surtout sur les spécificités de sa production pour Blédina.

Comme expliqué un peu plus haut, le producteur doit fournir une quantité donnée pour une qualité donnée. C’est donc un travail sur du long terme et constant pour assurer un rendement et une qualité correcte au fil des productions.

Une agriculture raisonnée

L’agriculture raisonnée c’est quoi?  C’est une agriculture qui tient compte des contraintes de production  en tentant de limiter l’impact sur l’environnement. Ca passe donc par l’utilisation raisonnable de pesticides, une utilisation de l’eau réfléchie, on respecte la terre et on diversifie les cultures côte à côte pour tenter de lutter naturellement contre les nuisibles (par exemple, carotte et poireau se protègent mutuellement ou tomate et haricots font bon ménage car les haricots rejettent de l’azote donc la tomate a besoin) 

Donc chez Monsieur Patate, tout commence par une analyse de la terre qui sera amenée à recevoir les plants de pomme de terre.

Ensuite durant la pousse et la maturation du produit, l’agriculteur obéit à un cahier des charges imposé par Blédina, qui lui même obéit à la législation européenne.

On ne va pas se mentir : oui, il y a l’utilisation de pesticides.

Mais, tous les pesticides ne sont pas autorisés et il faut qu’il utilise qui laisse un taux d’empreinte (quantité de pesticides présent dans l’aliment après récolte) beaucoup plus bas que pour les fruits et légumes vendus au grand public.

Des contrôles à chaque étape

Les pommes de terre sont les reines du contrôle : un contrôle à la récolte, un contrôle avant l’entrée à l’usine, un contrôle au moment de la transformation, bref, notre patate est passé entre des mains expertes et a été analysée sous toutes les coutures.

En 2008, lors d’une conférence organisée au Ministère de la Santé, le SFAE (Syndicat Français des Aliments de l’Enfant) a indiqué que les petits pots infantiles subissaient près de 166 contrôles, du stade de la culture au stade de la mise sur le marché.

Et puis quoi encore? 

Dans tous les cas, TOUS les petits pots pour bébés (bio or not bio) sont garantis : 

– SANS OGM

– SANS CONSERVATEUR

– SANS COLORANT

Ah oui, les ALLERGENES sont inscrits en gras dans la liste des ingrédients.

Et pas de panique si vous voyez l’ajout de MATIERES GRASSES. C’est un ingrédient INDISPENSABLE au bon développement du cerveau de votre bébé. Ce sont des matières grasses spécialement sélectionnées pour répondre aux besoins des jeunes enfants. Donc aucun risque, pour sa santé.

Et donc, ça pousse comment une patate ?

cycle1cycle2cycle3

potatoes-483474_960_720

A RETENIR :

  • on préfère faire chauffer le contenu du petit pot dans une assiette (déjà car si c’est un pot en plastique, ce n’est pas top de le faire chauffer, même si c’est marqué dessus, et ça permet une chauffe plus homogène)
  • certains pédiatres recommandent de commencer la diversification par des petits pots industriels (bio ou non) car ceux-ci sont hyper contrôlés. 
  • attention à la conversation après ouverture : c’est immédiatement au frais et correctement fermé, durant 24h. 
  • et puis, petits pots maison ou industriels, l’essentiel c’est avant tout un moment de découverte pour l’enfant et rassurez-vous il grandira très bien comme ça. 

 

Ici, on n’est ni pro-maison, ni pro-industriel : 

ON FAIT COMME ON VEUT,et surtout COMME ON PEUT,

en fonction de l’inspiration du moment, du temps et de l’envie.

Monsieur L. a donc été élevé aux petits pots « home made », et petits pots industriels, souvent bio, mais également aux petits pots de marque Blédina et Nestlé.

Maintenant, j’aimerai participer à une session de parents témoins organisés par Blédina, pour aller à la rencontre de l’agriculteur et découvrir dans les moindres détails le parcours d’un légume destiné à l’alimentation de nos p’tits bouts. (bon en réalité, j’ai été conviée à celle de Septembre, mais impossible pour moi à cette période de l’année – En tout cas, je ferai tout ce qu’il faut pour la prochaine – A bon entendeur….)

En tout cas, j’ai pris énormément de plaisir à échanger avec Blédina et ce cultivateur qui ont répondu à toutes nos questions sans « tabou » (bon en même temps, rien de très sexy, on a juste parler patate 😉 ) .

Par ailleurs, ça m’a rassuré et étanché ma curiosité, au vu des nombreux scandales sanitaires révélés ces dernières années, notamment dans le domaine de l’alimentation.

Et toi, sais-tu ce que tu donnes à ton bout d’chou? Tu connaissais les normes en matière d’alimentation infantile?