« La silencieuse tragédie affectant les PARENTS d’aujourd’hui » ou droit de réponse à « La silencieuse tragédie affectant les enfants d’aujourd’hui »

Depuis quelques jours, est partagé en masse, cet article intitulé « La silencieuse tragédie affectant les enfants d’aujourd’hui« . 

On nous explique le concept de l’enfant roi, des parents démissionnaires, permissifs, qui ne passent pas assez de temps avec leurs enfants. Conséquence : 

  • des enfants avec des problèmes de santé mentale
  • augmentation de la dépression chez les ados
  • augmentation gigantesque du taux de suicide chez les jeunes…

Sur fond de bon sentiment, on tente de nous montrer la voie à suivre pour faire de nos enfants des adultes épanouis, heureux (bienvenue dans le monde de Oui-Oui)

Attention, je ne rejette pas en masse cet article, qui tient son fondement et que je partage (trop de numérique, trop de sédentarité…) mais les solutions proposées me laissent coi.

Parmi elles, l’auteure nous conseille de « passer au moins une heure par jour dans un espace vert« . 

La bonne blague!!! QUAND ??? Le matin avant 7 heures, le soir après 18h30??? Non parce que sans ça c’est incompatible avec le conseil  » « […] que votre enfant ait assez de sommeil« 

Faudrait peut-être que je réveille mon bonhomme de 3 ans et 1/2 à 6 heures du matin… voir même 5 heures, si on applique le conseil « jouer à un jeu de société ensemble tous les jours« . 

Le week-end, je veux encore bien. Les balades, les jeux de société… on connaît… Mais la semaine est vraiment impossible à mettre en place.

Ah mais si, suis-je bête? Je démissionne ou je dis à mon patron d’aller se faire f**tr* car je dois profiter moi aussi de la vie.

Quand va s’arrêter cette culpabilisation permanente des parents?

Tu en fais trop? Tu n’en fais pas assez? 

Tu prépares un repas rapide pour profiter du peu de temps en soirée que tu as avec eux = tu ne les nourris pas sainement

Tu passes du temps en cuisine pour concocter de bons petits plats à toute la famille = tu les négliges et ne leur accordes pas toute ton attention.

Les exemples ne manquent malheureusement pas. 

Et si nos enfants devenaient des adultes épanouis, simplement car ils savent que leurs parents font de leur mieux, mais qu’il arrive que même les adultes font des erreurs. 

Et si on arrêtait cette quête permanente de PERFORMANCE, de PERFECTION… (au travail, à la maison) Parce qu’au final, c’est cela qui est épuisant pour les parents comme pour les enfants…

Et si on vivait tout SIMPLEMENT avec nos ENFANTS, Nos Défauts, Nos Qualités…

Tout ça pour dire, que parfois, une remise en question est salvatrice, mais de manière raisonnée. 

J’ai conscience que cet article fera grincer des dents, et je vous rassure j’essaye chaque jour de faire mieux que la veille. Je partage l’avis de l’auteur sur le numérique qui gangrène nos quotidiens, nos instants en famille… je partage l’idée de mettre en veille le téléphone, les réseaux sociaux chaque soir en rentrant de l’école, sur l’importance de manger sainement…

MAIS par pitié, arrêtez de dire que l’on va en faire (je cite l’auteure) « une génération entière d’enfants devienne sous médicament« .

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

3 réflexions sur “« La silencieuse tragédie affectant les PARENTS d’aujourd’hui » ou droit de réponse à « La silencieuse tragédie affectant les enfants d’aujourd’hui »

  1. J’ai lu l’article de base et je reste persuadée qu’il n’y a pas forcément plus de cas de TDAH qu’auparavant mais plus de diagnostics posés.
    Et oui plus jeune je ne passais pas 1h par jour dehors à faire une activité, seulement 20mn dans le jardin aux beaux jours, et mes parents ne jouaient pas 1h par jour aux jeux de société avec ma sœur et moi, et on n’a pas été médicamentés !
    Après oui je suis consciente que les réseaux sociaux et internet font qu’on décroche peu surtout depuis que c’est sur les téléphones (je n’étais pas autant connectée il y a 10 ans encore), mais avant ce n’était pas forcément mieux : nos parents lisaient le journal ou regardaient la télé.
    Non franchement on fais ce qu’on peut, surtout que l’on a de plus en plus d’info contradictoire !

    Aimé par 2 people

  2. J’ai lu effectivement cet article, dont les arguments m’ont, tout comme toi, fait parfois tiquer, même si je suis d’accord avec l’idée de base (celle qu’un enfant ne doit pas toujours être placé au centre de tout pour se développer de manière équilibrée, et qu’il faut lui accorder de l’attention, et du temps de qualité).
    Je pense que les éléments cités sont quand même applicables, car même en travaillant, nous confions nos enfants à des personnes de confiance qui se chargent en général de permettre à l’enfant de jouer, de profiter de l’air frais etc.

    Mais sur le fond je crois que tu as entièrement raison, dans le fait que ces pseudos débats sur l’éducation parentale – que ce soit la bienveillance, la charge mentale, etc – finissent toujours d’une manière ou d’une autre par culpabiliser les parents, en laissant sous entendre qu’il y aurait une solution unique quelque part, alors qu’en réalité il n’y en a nulle part, ou qu’il y en a des tas de différentes.

    L’éducation de nos enfants est forcément impregnée des valeurs qui nous sont propres, de notre expérience, de nos instincts, nos observations, nos forces et nos erreurs. Elle doit rester quelque chose d’inné, de bon sens, et pas forcément dictée par une théorie qu’on nous dit d’appliquer, quelle qu’elle soit.

    Je crois qu’il faudrait parfois plus encourager les parents à ne pas trop se poser de questions non plus – se remettre en question, c’est sain, mais c’est aussi déjà une preuve qu’on veut faire le mieux pour son enfant, et qu’on a donc déjà fait une bonne partie du boulot…

    Ca reste évidemment un peu théorique, et un peu « bisounours », car au quotidien ce n’est pas aussi simple, mais ça permet aussi d’intégrer et d’admettre qu’on a le droit de se tromper, qu’on tatônne, mais que ça n’empêchera pas nos enfants d’être bien éduqués et au final équilibrés.

    Aimé par 2 people

  3. Pingback: Mois par moi [3] #Septembre 2017 | Chroniques d'une Maman en CDI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s