« La silencieuse tragédie affectant les PARENTS d’aujourd’hui » ou droit de réponse à « La silencieuse tragédie affectant les enfants d’aujourd’hui »

Depuis quelques jours, est partagé en masse, cet article intitulé « La silencieuse tragédie affectant les enfants d’aujourd’hui« . 

On nous explique le concept de l’enfant roi, des parents démissionnaires, permissifs, qui ne passent pas assez de temps avec leurs enfants. Conséquence : 

  • des enfants avec des problèmes de santé mentale
  • augmentation de la dépression chez les ados
  • augmentation gigantesque du taux de suicide chez les jeunes…

Sur fond de bon sentiment, on tente de nous montrer la voie à suivre pour faire de nos enfants des adultes épanouis, heureux (bienvenue dans le monde de Oui-Oui)

Attention, je ne rejette pas en masse cet article, qui tient son fondement et que je partage (trop de numérique, trop de sédentarité…) mais les solutions proposées me laissent coi.

Parmi elles, l’auteure nous conseille de « passer au moins une heure par jour dans un espace vert« . 

La bonne blague!!! QUAND ??? Le matin avant 7 heures, le soir après 18h30??? Non parce que sans ça c’est incompatible avec le conseil  » « […] que votre enfant ait assez de sommeil« 

Faudrait peut-être que je réveille mon bonhomme de 3 ans et 1/2 à 6 heures du matin… voir même 5 heures, si on applique le conseil « jouer à un jeu de société ensemble tous les jours« . 

Le week-end, je veux encore bien. Les balades, les jeux de société… on connaît… Mais la semaine est vraiment impossible à mettre en place.

Ah mais si, suis-je bête? Je démissionne ou je dis à mon patron d’aller se faire f**tr* car je dois profiter moi aussi de la vie.

Quand va s’arrêter cette culpabilisation permanente des parents?

Tu en fais trop? Tu n’en fais pas assez? 

Tu prépares un repas rapide pour profiter du peu de temps en soirée que tu as avec eux = tu ne les nourris pas sainement

Tu passes du temps en cuisine pour concocter de bons petits plats à toute la famille = tu les négliges et ne leur accordes pas toute ton attention.

Les exemples ne manquent malheureusement pas. 

Et si nos enfants devenaient des adultes épanouis, simplement car ils savent que leurs parents font de leur mieux, mais qu’il arrive que même les adultes font des erreurs. 

Et si on arrêtait cette quête permanente de PERFORMANCE, de PERFECTION… (au travail, à la maison) Parce qu’au final, c’est cela qui est épuisant pour les parents comme pour les enfants…

Et si on vivait tout SIMPLEMENT avec nos ENFANTS, Nos Défauts, Nos Qualités…

Tout ça pour dire, que parfois, une remise en question est salvatrice, mais de manière raisonnée. 

J’ai conscience que cet article fera grincer des dents, et je vous rassure j’essaye chaque jour de faire mieux que la veille. Je partage l’avis de l’auteur sur le numérique qui gangrène nos quotidiens, nos instants en famille… je partage l’idée de mettre en veille le téléphone, les réseaux sociaux chaque soir en rentrant de l’école, sur l’importance de manger sainement…

MAIS par pitié, arrêtez de dire que l’on va en faire (je cite l’auteure) « une génération entière d’enfants devienne sous médicament« .

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

Celle qui faisait (aussi) sa rentrée [en gif]

Cet article aurait également pu s’intituler « Survivre à la rentrée pour les Adultes ».

Parce que la rentrée ce n’est pas que pour les enfants. Pour nous aussi, c’est chiant. On rentre de vacances (pour les chanceux), on range la maison, on prépare les affaires de toute la petite famille, on fait les courses pour les repas, l’école, on retourne au travail (génial !! bonjour Patron !Bonjour les Collègues) 

Voici les avantages de la rentrée

1- C’est pas parce qu’on n’est pas en vacances, qu’on ne peut pas s’accorder un petit apéro le soir… et puis deux, ou trois… Bref suffisamment pour oublier que demain on travaille 

 

2- Il n’y a pas que les enfants qui se doivent se rhabiller pour la rentrée. Parce nous aussi on a grandi (du tour de taille). A nous, le shopping, le claquage à bloc sans culpabilité.

 

3- Et quitte à être bien habillée, autant être bien coiffée. Rien de telle qu’une séance chez le coiffeur pour se détendre… ou pas

 

4- C’est la période des bonnes résolutions (avec celle du nouvel an). Donc cette année, je prends la résolution de ne pas payer un abonnement à la salle de sport à l’année, alors que je vais y aller que 2 fois. Et je vais m’y tenir.

 

5- Et puis comme tu vas courir tout le temps : pour déposer les enfants à l’école, aller au travail, faire les courses, les emmener aux activités, tu feras du sport ni vu ni connu, à l’œil 😉 

 

6- Tu vas bosser le sarcasme.

Tu reprends le travail, tu retrouveras tes collègues préférées te raconter leurs vacances sur une île paradisiaque, leur bronzage parfait, le fait qu’elles ont fait du sport toutes les vacances, et qu’elles vont se mettre au régime car avec les vacances, elles ont pris 250 grammes. 

 

ou alors tu as cette option !  

 

7- Ça marche aussi avec les big boss

et là aussi, tu peux bosser ton sourire le plus beau, alors que tu n’as qu’une envie lui agrafer la bouche, quand il te t’annonce que cette année il va falloir assurer encore plus que l’année dernière, alors que tu es déjà au taquet

 

8- Tu vas améliorer ta dextérité à l’ordinateur. Quel plaisir de voir que tu as manqué à tes clients durant ton absence au bureau (15 jours) et qu’ils ont pensé à toi, en t’envoyant un millier de mails (malgré la réponse automatique indiquant la date de ton retour). 

 

9- Idem avec le courrier, à la maison (les impôts, l’assurance, edf…) bref plein d’amis qui t’envoient de jolis lettres avec leurs coordonnées bancaires (commencez par le numéro 2 (voir ci-dessus) sinon c’est mort)

 

 

10- Tu surlignes au stabilo fluo les jours fériés et prévoit les ponts pour l’année à venir

Donc cette année, tu as : 

  • Mercredi 1er novembre (Toussaint) = ça marche les ponts de 2 jours?
  • Samedi 11 novembre (Armistice 1918) = nul
  • Lundi 25 décembre (Noël) = bon ça va être difficile la reprise le mardi matin
  • Lundi 1er janvier (Jour de l’an) = idem
  • Lundi 2 avril (lundi de Pâques) = week de 3 jours
  • Mardi 1er mai (Fête du travail) = pont
  • Mardi 8 mai (8 mai 1945) = pont
  • Jeudi 10 mai (Ascension) = pont
  • Lundi 21 mai (Pentecôte) = encore un week end de 3 jours
  • Samedi 14 juillet (Fête nationale) = nul
  • Mercredi 15 août (Assomption) = ça marche les ponts de 2 jours?

Voilà, allez bon courage et à bientôt les loulous ! 

et chez toi, c’est quoi l’avantage de la rentrée???