Celui qui préférait son Papa

Des mois que cet article traîne dans un coin de ma tête.

Des mois que je me demande si je dois l’écrire, s’il est justifié.

Pendant près de 6 mois, Monsieur L. a refusé de prononcer le mot « Maman », alors qu’avant il le disait sans soucis.

C’est revenu, un jour comme ça sans que je m’y attende. Je crois que ce jour-là, j’ai été encore plus ému que la première fois où il l’a prononcé.

Par vague, Monsieur L. m’en fait voir de toutes les couleurs, en réclamant à cor et à cri son Papa. 

je-n-aime-love-pas-ma-mere-131175587624

D’ailleurs, quand son Papa rentre le soir, après sa journée de travail, il est toujours aux anges.

Je ne compte plus, le nombre de fois où j’entends de la part de notre entourage : « Ah son Papa? C’est quelque chose » Et à chaque fois, c’est la même chose, un coup de poignard au coeur.

C’est Papa qui doit lui donner le biberon le matin, et gare s’il est dans les parages et que je veux lui donner ; il refuse tout simplement de boire.

bébé préfère

Les moments du coucher sont devenus un véritable cauchemar pour moi. Lui qui s’endormait seul il y a encore quelques mois, nous mène la vie dure depuis octobre. Les endormissements durent entre 40 minutes et 1h20. On se relaie par cycles de 20 minutes avec mon Chéri.

Hier soir, Monsieur L. est rentré dans une colère terrible car au bout de 20 minutes quand je suis venue prendre la relève, il s’est mis à hurler, en réclamant son Papa. 

La nuit est rythmée par plusieurs réveils nocturnes, et cette nuit encore, lorsque je suis allée le rejoindre, j’ai eu le droit à une mémorable colère de près de 45 minutes, car il ne voulait pas que je m’occupe de lui et réclamait son Papa.

Je ne peux pas dire que ses épisodes « Only Papa » soient réguliers, ça va, ça vient, au gré de ses humeurs. Mais au bout de 5 ou 6 fois commencent sérieusement à m’inquiéter. Car il me rejette littéralement. Et je le vis très mal.

Je ne compte plus le nombre de fois, où mon Chéri a dû me réconforter car j’étais en larmes à 4h du matin, me demandant ce que j’avais bien pu lui faire pour qu’il me déteste à ce point.

A tête reposée, je suis sûre que mon fils ne me déteste pas, pourtant sur le coup, j’ai tellement mal que je n’arrive plus à raisonner.

Je m’occupe de lui la journée. J’essaye de varier les activités. Je ne suis jamais la dernière pour le gâter. Et ce n’est pas mon banquier qui me contredira sur ce point. 

Certains me diront que l’amour ne s’achète pas. Bien loin de moi cette idée. Je cherche juste à lui offrir le meilleur. D’ailleurs, la plupart du temps mes craquages se résument à des livres (on en a jamais assez), des activités manuelles et quelques fringues. Il est rare que je lui achète un jouet sans raison particulière.

Certains redoutent la phase d’Oedipe, moi je l’attend avec impatience. 

Je ne sais plus quelle attitude adoptée. 

Je suis permissive, ça ne marche pas.

Je me durcis, ça ne marche pas.

J’ai essayé de le laisser seul dans sa chambre, j’ai un peu beaucoup crié, sans résultat.

Voilà, où j’en suis aujourd’hui. 

J’arrive même à me dire qu’il devait m’arriver quelque chose, ça serait plus facile pour lui de l’accepter et que je ne lui manquerai pas beaucoup. 

Je sais que malgré tout mon fils m’aime, puisqu’il me montre de l’affection, me fais des bisous volontiers, me le dit, mais durant ces épisodes, je me sens comme une moins que rien. Ce sentiment perdure depuis plusieurs mois maintenant.

J’envie mon Chéri.

Je l’envie de travailler,

je l’envie d’avoir une vie sociale,

je l’envie de faire briller les yeux de notre fils plus que moi.

Pourtant, bien que je l’envie, je sais qu’il n’a pas la vie rose. Non seulement, lui non plus ne dort pas la nuit, s’en occupe énormément, mais en plus, il doit assurer la journée au travail. 

Pardoxalement, on me dit que je suis fusionnelle avec lui. Pourtant, ce n’est pas l’impression que j’ai. 

Je le met chez la nourrice quelques heures par semaine, pour qu’il voit d’autres personnes, fasse de nouvelles activités. Au mois de décembre, nous l’avons confié quelques jours à ces grands-parents…

Mais je suis sa mère, je l’aime, et c’est donc normal que je veuille à son bien-être, à sa sécurité.

Peut-être qu’inconsciemment, je l’étouffe, et que ces épisodes sont un moyen de mettre une barrière entre nous, de s’éloigner de moi. 

Et toi, bébé a t-il connu des phases où il n’avait de yeux pour Maman ou Papa? 

 

Publicités

6 réflexions sur “Celui qui préférait son Papa

  1. aaah c’est dur. moi ma fille est toujours très maman, ça me pèse parfois, mais je dois dire que je me suis toujours dit que dans l’autre sens ça serait dis fois pire à vivre..Son papa la récupère à 16h alors que moi je rentre vers 20h, du coup je pense qu’elle et moi on fusionne beaucoup quand on se voit puisqu’on ne se voit pas beaucoup. Je suis sûre (dans mon cas) que s’éloigner d’elle nous fait profiter 100 fois plus l’une de l’autre quand on est ensemble. Peut-être que tu aimerais reprendre une activité, au moins partielle ? C’est l’impression que j’ai eu en lisant ton poste en tout cas,

    Aimé par 1 personne

    • Oui j aimerai vraiment retravailler. Ce qui sera chose faîte à la rentrée en septembre. Je pense que j ai besoin de ça pour pleinement épanouie. Pour l instant je profite de chaque instant à la maison avec mon loulou mais j’avoue que le monde pro manque à mon équilibre total.

      J'aime

      • L’inconscient a un rôle important. Et ce que je retiens de ma lecture c’est ton envie de reprendre une activité et ça peut être que ton bébé le sent rien de mieux qu’une maman épanouie pour un enfant
        .. et sinon en une séance psy (pour vous deux ) et c’est réglé .. attention Parce que les enfants souffrent du rejet qu’ils infligent à leurs mères .. bon je suis pas psy mais passionnée. En tous cas en te lisant je me suis mise à ta place et mon coeur c’est serré . J’espère que ça va s’arranger . Force et courage.

        Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Celle qui avait peur – 10 peurs irrationnelles depuis que je suis Maman | Chroniques d'une Maman en CDI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s