Au secours, il ne veut pas manger! ou quand les repas virent au cauchemar

Monsieur L. est en pleine phase néophobie alimentaire. Il approche de ses 2 ans et refuse catégoriquement de manger. 

Plusieurs mois que ça dure!

Plusieurs mois que j’angoisse à l’approche du repas.

Plusieurs mois que je me demande si cette alimentation décousue ne lui causera pas des carences ou des soucis de croissance.

Plusieurs mois, que je m’interroge sur moi, mes méthodes, mes compétences culinaires.

Plusieurs mois que je surfe sur le net, lis tous les bouquins possibles pour trouver LA solution.

neophobie

Si tu demandes à sa nounou, elle te répondra qu’elle ne voit pas le problème car chez elle, il mange très bien, de bon coeur, et finit presque systématiquement ses assiettes. 

Non, l’enfer des repas, il nous les réserve, à nous ses parents adorés. Quand une autre personne lui donne à manger pas de soucis, il mange. A condition, que l’on ne soit pas dans la pièce.

Le matin, on ne rencontre pas de souci particulier, il boit son biberon, il mange un gâteau ou des céréales donc tout va bien.

Non les choses se gâtent le midi et surtout le soir.
J’ai tout essayé. Il refuse délibérément de manger. 

Niveau repas : petits pots maison, petits pots industriels, avec ou sans viande / poisson, ultra lisse, avec morceaux, comme nous… Tout j’ai tout essayé. 

Je le laisse manger seul, je lui propose de lui donner…

J’ai essayé le foodart, de lui donner à manger avant nous au calme, en même temps que nous, de supprimer la collation de 10 heures…

RIEN n’y fait.

Hier, j’ai tenté la méthode « je t’oblige à goûter » Pendant qu’il pleurait, j’ai essayé, par surprise, de lui faire goûter un flan aux légumes, qu’il a déjà mangé et qu’il avait l’air d’avoir aimé. Résultat : il a recraché, a eu des « haut-le-coeur », ça a fini par une grosse crise, un bébé qui n’arrivait plus à se calmer, et une Maman au bord des larmes. Bref, un fiasco sur toute la ligne.

Non en fait, je suis mauvaise langue! Il mange…

…..

….

..

.

Des yaourts, des desserts, des gâteaux.

Oui, mais voilà, aujourd’hui on lit tout et son contraire.

Certains préconisent d’appliquer le vieil adage « mange ou tu n’auras pas de dessert » et précisent qu’un enfant ne se laisse pas mourir de faim.

D’autres, au contraire, disent qu’il ne faut pas se focaliser sur son refus de manger son plat, car c’est une phase normale vers l’âge de deux ans.

Alors concrètement, je fais quoi? 

Il lui arrive quand même, mais trop rarement, de bien manger, même s’il ne finit jamais son assiette. Alors que je crois voir enfin la lumière au bout du tunnel, je me précipite afin de lui acheter son plat favori, et BING, la fois d’après, il n’en veut plus.

Je n’arrive pas à me résoudre à le laisser aller se coucher sans manger. Et je préfère qu’il mange encore un yaourt ou du fromage (il adore le Saint Agur) ou un fruit. Je me dis que c’est toujours ça de pris.

Niveau croissance, il grandit correctement, même si je trouve que ça a un peu ralenti ces derniers mois. Mais sa taille augmente, et son poids, bien que plus légèrement, aussi.

J’en ai parlé, il y a déjà plusieurs mois au pédiatre. Et je dois reconnaître que sa réponse m’a peu satisfaite, quand je lui ai expliqué que Monsieur L. refusait ses petits pots, au profit de yaourts, compotes, fruits, et qu’il picorait simplement avec nous au repas.

Sa réponse : une hospitalisation pour mon fils et pour moi. Afin que je puisse rencontrer une nutritionniste qui m’indiquera les quantités et plats adaptés. Quand, je lui ai répondu que la question n’était pas Quoi lui donner, mais Comment? Il n’a pas su me répondre. Je suis donc repartie avec mes doutes et mes questions.

 

Pendant quelques jours,  la méthode « Une cuillère pour le lion, une cuillère pour Monsieur L., une cuillère pour l’éléphant, une cuillère à Monsieur L… » semblait fonctionner. Je réunissais tous ses nombreux animaux en plastique à table, et leur proposait à tour de rôle une cuillère (avec bruitage…). Ca le faisait marrer et il mangeait même de bon coeur. Et puis, sans savoir pourquoi, la méthode a foiré totalement en une semaine. Je n’y comprend rien.

Le problème est que l’on est rentré dans un cercle vicieux : moins il mange, plus je stresse, plus je stresse, moins il mange!!!

Bien que je sois particulièrement angoissée par ses refus systématiques, il faut que j’essaie de ne rien laisser paraître, de continuer notre repas normalement, à ce qu’il paraît cette phase de néophobie alimentaire disparaîtrait plus vite. C’est donc mon prochain challenge pour les semaines à venir.

De plus, je vais essayer de le prendre avec moi dans la cuisine lors de la préparation du repas. Peut-être que ça l’aidera à mieux appréhender le repas qui suivra.

On verra bien. Je reviendrai te dire ce qu’il en est.

Je suis désolée si tu lis cet article en te disant « chouette enfin une solution! » Car non, je n’ai toujours pas trouvé la solution. Au contraire, je suis toujours à la recherche de la méthode miracle.

 

Bon alors, tu as connu cette période difficile? Ca passe tout seul ou il y a LA solution miracle que je n’ai encore pas trouvée?

Et tant qu’on y est, tu prives de dessert si ton bout d’chou ne mange pas son plat? 

Publicités

17 réflexions sur “Au secours, il ne veut pas manger! ou quand les repas virent au cauchemar

  1. Les repas, c’est un des rares trucs qui met tout le monde d’accord dans mon entourage : « on fout la paix au gosse, s’il mange tant mieux, s’il ne mange pas c’est qu’il n’a pas faim, le forcer ne sert qu’à le braquer ».
    En alimentation, il y a ce qu’on appelle le mécanisme de renforcement, positif ou négatif : tu goûtes un truc parce que tu le trouves super appétissant, tu aimes le goût, quand tu verras un truc qui y ressemble, tu auras envie d’en reprendre ; on te force à ingurgiter un truc qui visuellement/olfactivement te révulse, si tu y es confronté(e) à nouveau, tu as encore plus de dégoût pour l’aliment, donc tu le trouves encore mauvais, donc c’est encore pire la fois d’après…
    Le « goûte avant de dire que tu n’aimes pas » ne me semble valable que pour des enfants plus grands (en gros, avec mon fils c’est plus ou moins depuis son 3ème anniversaire qu’on lui explique le principe de l’équilibre alimentaire, et que non il n’aura pas plus de viande mais qu’il peut ravoir des légumes).
    Quand mon Zozio ne veut pas venir à table, souvent il suffit que je dise « pas grave, mais moi j’y vais » pour qu’il vienne s’asseoir (bon, merci Oedipe), et après, si je lui propose un truc et qu’il refuse, je me sers et je commence à manger sans plus m’occuper de lui. Ça ne marche pas à tous les coups, mais souvent il décide au bout de dix secondes que finalement si, il veut bien manger la même chose que nous… Mais honnêtement, à plus de 3 ans et demi, les repas sont encore souvent tendus, parce que malgré tout on s’inquiète de le voir avaler des quantités qui nous semblent faibles, donc on insiste… et ça part en crise 😦
    Bon courage !

    Aimé par 1 personne

  2. je t’ai déjà dit la contradiction c’est toujours avec les parents … il sent bien que ça t’angoisse du coup il en joue …. c’est la même chose que pour les séparation école ou lieu d’accueil …les enfants sont malins et sentent nos stress …tu as bien vu quand on est là ou si il est à la maison ..bon pas autant que mister L mais bon ….. ne lâche rien normalement on dit s’il n’a pas faim pour le plat il n’a pas faim pour le dessert …certains adopte cette méthode d’autre non !!! il y en a qui vont donner plus de produits laitiers s’il ne mange pas …. ou alors donner à manger que ce qu’il aime …. le petit que j’avais avant mister E ne mangeait rien avec sa mère hormis des pâtes …. et chez moi de tout …. il n’y a pas vraiment de règle, seulement du ressenti …par contre je te conseillerais quand même de lui laisser son assiette à dispo au cas ou et s’il n’a pas faim lui donner oui compote/yaourt ou céréales mais éviter les gâteaux …. sinon as-tu essayer de le faire manger sur une petite table ????

    Aimé par 1 personne

  3. Ma fille m’a fait ça vers ses 18 mois. pareil que toi, impeccable le matin et le midi chez sa nounou mais la crise le soir. sauf pour le dessert et le pain. aucun souci de croissance.
    Il y a quand même quelques plats salés (avec des légumes ) qui marchaient donc elle mangeait presque toujours pareil…
    Alors que j’étais chez ma mère on a mis en place une règle : pas de dessert tant que ma fille gouterait pas au moins une cuillère du plat principal. au début, crises de larmes. puis un jour ça s’est débloqué. au début on lui donnait que des demi portions, maintenant c’est en entier. et elle mange presque comme nous à 2 ans (elle ne voulait que du blédina au départ, et chaque nouvel aliment donnait un refus complet).
    bien sûr il y a encore des refus, mais c’est en cas de maladie ou poussée dentaire donc normal!

    J'aime

  4. Emma nous a fait ça à une période. Je ne saurais plus dire à quel age mais comme toi, c’était devenu stressant pour elle comme pour nous. C’est revenu tout seul mais j’ai appris une chose c’est qu’il ne faut pas que ce moment devienne trop important pour nous, les parents. Plus on veut qu’il mange, moins ça se passe bien. Puis comme toi, elle mangeait super bien chez la nounou! Je sais, avec le recul, que c’était plus par esprit de contradiction, « je veux pas faire ce que papa et maman veulent », « c’est moi qui décide ».
    Courage, ça va passer j’en suis sure 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. Ça peut paraître facile à dire mais je pense qu’il faut lâcher du leste. Je travaille en crèche, je connais ce problème que peuvent rencontrer les parents avec leur enfant. Et pourtant, avec ma fille il m’est arrivé la même chose ! En plus, quand elle est malade elle ne mange quasiment rien! C’est pourquoi je te conseille de lâcher prise: il mange tant mieux, il mange moins tant pis. Il est le mieux placé pour savoir s’il a faim je pense. Avec tout l’amour qu’il y a entre ses parents et lui, il utilise peut-être ce moyen (qui est sensible pour toi apparemment) pour marquer le fait qu’il grandit, qu’il peut décider par lui-même. Et comme la relation affective est moins forte avec nounoû, il mange plus (c’est pareil pour ma fille, elle mange mieux à la crèche). Par contre, quand elle est malade, je lui donne ce qu’elle aime ! Je prends de la distance par rapport à ça parce que je ne veux pas que le repas devienne un moment de lutte entre nous. Et l’astuce de l’inviter à venir préparer le dîner peut être sympa: il peut venir goûter pendant que tu prépares et même s’il n’en veux plus une fois à table, c’est moins vexant pour toi car il aura goûter. Voilà, ce n’est que mon avis. Je suis sûre que tu trouveras TA solution !!

    Aimé par 1 personne

  6. Je vis exactement la même chose avec mes jumeaux. J’ai fait un post d’ailleurs à ce sujet. Cela ne s’améliore pas de mon côté 😦 En ce moment ça aide un peu quand ils ont une cuillère pour essayer de manger seuls. Mais comme beaucoup d’autres choses ça dure 2 minutes. Nous sommes passés par tout les pleurs, les cris, mon grognon boude aussi c’est super agaçant. J’ai arrêté depuis peu de m’énerver. S’ils ne veulent pas manger on passe à la suite et j’adapte. C à d que si ils laissent toute la purée je leur propose un GROS biberon avec de la blédine et une compote et un boudoir. Effectivement le sucré a toujours plus de succès !!! C’est surtout plus sympa pour tout le monde sans les cris et puis comme toi le reste de la journée ils mangent correctement donc je me dis que tant pis pour le soir ! bon courage en tout cas 🙂

    Aimé par 1 personne

  7. Bonjour je me permet de laisser un commentaire car nous sommes aussi par la avec bébedou. Petit il mangeait de tout et tout d un coup il ne voulait plus rien à midi. Un jour il est même aller à la sieste sans rien manger après une mega colère et crise… il ne voulait que des pommes de terre des pâtes du riz des frites… et bien sûr des compotes et des gâteaux. A la crèche bien sûr il mangeait bien. Et puis depuis qq jours il mange de nouveau un peu de tout. on a lui donnait ce qu il voulait en lui présentant toujours les repas équilibres et il c mis à remanger des légumes … j ai pas la réponse mais de le forcer ça finissait toujours par des crises. alors on a laissé faire sane stresser sans se focaliser dessus et c est passé bon courage et en espérant pour vous qu il va remanger

    Aimé par 1 personne

  8. Salut, ici c’est mon petit 2eme de quasi 19 mois qui depuis quelques jours ne mange quasi plus rien aux repas. Ce n’est pas un gros mangeur en tant normal mais là c’est juste l’enfer. Bon evidemment ça m’enerve mais ici c’est tant pis, tu mange pas ton assiette pas grave, hop on passe au dessert qu’il ne mange pas specialement a chaque fois…
    Donc voila pour le moment pareil il grandi et grossi donc je ne m’inquiete pas.

    Aimé par 1 personne

  9. Je n’en suis pas encore à ce stade de l’alimentation ( mon fils n’a que 5 mois et demi) mais même pour ses biberons c’est l’enfer et je ne trouve aucune oreille compréhensive. On me ressort toujours : « un enfant ne se laisse pas mourir de faim, encore moins un bébé »… Comment dire ? J’avoue que j’appréhende le moment ou il ne prendra QUE du solide. On a commencé doucement la diversification et c’est pas top…

    Aimé par 1 personne

    • Comme je te comprend. je ne compte plus le nombre de fois où j’ai entendu ce fameux « un enfant ne se laisse pas mourir de faim ». Et quand enfin, tu as une oreille attentive c’est pour te faire culpabiliser. C’est difficile, mais le mieux est encore de ne pas se braquer et de rester calme. Ici, il y a une très légère amélioration. Il mange un peu de riz et des yahourts. courage, n’hésite pas si besoin

      J'aime

  10. Pingback: Le Lait de Croissance : un aliment essentiel jusqu’à 3 ans | Chroniques d'une Maman en CDI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s