C’est la crise!

Je ne l’ai pas vu venir. Pourtant tous les signes annonciateurs étaient là. Mais je ne les ai pas vu.

Ou je n’ai pas voulu les voir. Je ne sais pas.

Et puis, ce n’est pas faute d’avoir été mise en garde, par les copines, les copinautes, les blogueuses.

Mais on pense que ça n’arrive qu’aux autres.

J’aurai dû m’en douter : il était de plus en plus râleur, nos prises de tête plus fréquentes.

Il campait sur ses positions, moi aussi. Aucun de nous, souhaitaient céder du terrain.

On était donc dans une impasse.

Au départ, ça a commencé uniquement le soir, quand il est fatigué, éreinté par sa journée.

Et puis au fil des jours, ça commençait, dès le réveil, sous le prétexte qu’il n’avait pas bien dormi. 

Moi non plus, je ne passais pas des nuits de rêve, et je ne lui faisais pas payer pour autant au réveil.

J’ai l’impression de vivre avec un adolescent.

Presque toujours en opposition avec mes souhaits.

J’essaye le dialogue, mais il est têtu comme une mule. Il n’écoute pas! Ne m’entend pas.

Mais je suis tenace. Non, cette crise n’est pas pour nous.

Même si tous les parents passent pas cette phase terrible.

Je l’aime, on l’aime, alors on va faire face ensemble, main dans la main.

Alors, fini les cris, les menaces. Je vais être plus à son écoute. Essayer de le comprendre.

Hier, d’ailleurs, ça a porté ses fruits puisqu’il a été attentionné. Et ce matin m’a couvert de bisous. 

La bataille n’est peut-être pas gagnée! C’est même certain.

Mais, j’espère que l’on traversera tout ça plus sereinement. A l’aide de dialogues, d’attentions, d’écoute, car il ne faut pas le nier, elle est là, elle n’en est qu’à ses prémices :

LA CRISE DU TERRIBLE TWO

Et pourtant il n’a que 16 mois. 

Mais il s’affirme chaque jour d’avantage. Surtout quand il n’est pas content, ou pas d’accord avec nous.

Refus de manger, de faire la sieste.

Et la première crise en public! Du pur bonheur! Tu sais, celle où tu rêves de te cacher dans un trou de souris, alors que tu dois gérer ce petit être, qui hurle à plein poumons, en pleine rue, sous les regards accusateurs, réprobateurs des passants.

Et toi, la crise du terrible two! tu as connu? Comment tu as géré? 

Publicités

2 réflexions sur “C’est la crise!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s