Monsieur L. petit vampire

Depuis maintenant plusieurs semaines, Monsieur L. sort les crocs. 

crédit photo -  Maman pour la vie

crédit photo – Maman pour la vie

Content, pas content… il mord. 

Plus souvent, quand il n’est pas content. Un simple non, déclenche une envie de mordre. Et il n’y va pas de main morte. Il arrive franco, et plante ses dents sur mon bras, ou ma main. 

Plus surprenant encore, il mord même quand il est content. Il fait un câlin, un bisou et clapppp! au moment où tu t’y attendais le moins, il mord, relève la tête et sourit.

Je me suis renseignée, il semblerait que ce soit un moyen d’exprimer sa frustration quand on lui interdit quelque chose.

Il est vrai que c’est difficile pour un enfant d’exprimer sa colère, son mécontentement lorsqu’il n’a pas encore acquis la parole. 

Durant les moments câlins, les morsures traduiraient l’amour inconditionnel que l’enfant porte à sa mère.

D’ailleurs, nous aussi en tant que parents, on exprime cet amour inconditionnel : –  » il est à croquer »  –  » oh il est trop beau, je le mangerai »

En plus, ces épisodes de morsures se produisent principalement avec moi, et un peu avec son papa.

On n’a encore pas connu ces humeurs vis-à-vis de la nounou ou d’autres enfants (ouf! car c’est un geste qui est souvent très mal perçu par les parents (moi la première) donc je me sentirai mal de devoir me justifier auprès des parents de ses camarades. 

Il n’empêche que nous ne pouvons pas laisser passer.

Alors à chaque fois, je lui explique qu’on ne mord pas, qu’il m’a fait mal, et je le pose sur le tapis du salon durant une minute sans lui accorder mon attention.

Il semblerait que cela porte ses fruits, puisqu’il mord de moins en moins. Je pense qu’il comprend que ce n’est pas une façon de faire.

D’ailleurs, il commence à s’exprimer verbalement et même si on  ne comprend pas ce qu’il nous dit, je crois que ça l’aide.

Et toi, tu as connu cet épisode « morsure » avec tes loulous? Comment tu as géré?

Publicités

Aspirateur Dyson DC37 C Allergy il aspire, on respire [test]

Il y a une semaine, nous avons reçu en test l’aspirateur Dyson DC 52 C Allergy. Je dois dire que ce test tombait à point nommé, puisque notre ancien aspirateur nous a laché.

205541-01_01

J’avais des exigences quant à notre futur aspirateur : je voulais un appareil polyvalent : aussi à l’aise sur le carrelage, le parquet ou les tapis. Je voulais également un aspirateur qui posséde un filtre HEPA (c’est-à-dire un filtre qui capture les allergènes) Monsieur L. ayant de l’eczéma, c’est important d’avoir une maison saine. 

Les +

une manabilité à toute épreuve : la technologie ball permet à l’aspirateur de suivre tes déplacements sans aucun effort. 20150427_103504

une poignée sur le flexible : grâce à cette poignée, on prend bien l’aspirateur en main. Ainsi ça va tout seul

20150427_100240

une aspiration puissante et constante : j’avoue que pour avoir eu plusieurs aspirateurs, j’étais septique sur ce point. Car en général, au bout de 10 minutes d’aspiration, on a l’aspirateur qui faiblit, qui monte dans les aïgus. Avec le Dyson ce fut la très bonne surprise. Il aspire de façon constante. Ici j’arrive à passer l’aspirateur dans toute la maison (environ 110 m²) sans perdre en puissance.

la brosse sans poil : sur tous les anciens aspirateurs que nous avons eu, il y avait la classique brosse, muni de poils. Et si comme moi, tu perds tellement de cheveux, que tu as peur de finir chauve à chaque lavage et brossage, tu dois connaître la galère pour nettoyer les brosses à chaque session ménage. Ici pas de problème, puisque la brosse ne posséde pas de poil, mais des bandes plastiques, qui font tout aussi bien le travail sur le carrelage comme sur les tapis, grâce à sa double position.

20150427_103453

20150427_100301

Les –

le variateur de puissance sur la brosse : je trouve dommage d’avoir placé le variateur à cet endroit. J’aurai préféré qu’il le place sur la poignée et ce aurait été plus accessible.

20150427_100307

CONCLUSION

L’aspirateur correspond tout à fait à mes attentes, et même mieux. 

C’est un appareil garantit 5 ans. Ce qui, pour moi, est gage de qualité.

Je vous laisse trouver l’aspirateur qui vous convient, sur le site

Passer l’aspirateur devient donc un jeu d’enfant, grâce à Dyson. et Monsieur L. aime ça alors pourquoi s’en priver 😉 

20150415_081111

 

Je n’existe plus

Depuis la naissance de Monsieur L., j’ai changé! Oui j’ai changé intérieurement mais j’ai surtout changé ma façon de parler.

En fait, lorsque je m’adresse à Monsieur L. je parle de moi à la troisième personne :

– donne à Maman !

– fais un bisou à Maman ! 

– dis à Maman! 

… 

En fait, quand je suis avec lui, je ne suis plus Sophie, je suis Maman !

Je ne m’imagine pas parler de mon Chéri

– Alors Chéri, dis à Sophie comment s’est passé ta journée?

Dis comme ça, ça me paraît totalement ridicule.

Pourtant lorsque je m’adresse à mon fils de cette façon, ça me paraît normal, naturel.

En faisant de la psychologie de comptoir, on pourrait me dire que j’ai peur que mon fils m’oublie, que je me prend pour Alain Delon…

Non, en fait, je pense qu’il s’agit d’une habitude, d’un tic verbal.

Et puis, il ne risque pas de m’oublier, puisque dans 17 ans, quand il passera son bac, je lui déjà commandé un petit tatouage 

tatouage mom

Non là je plaisante! Non, non je ne suis pas cinglée, quoi que…

Et toi, comment t’adresses-tu à tes bouts d’choux?

La pousette Glide de Thule [test]

Il y a quelques temps, j’ai pu tester la pousette Glide de Thule.

Thule je connaissais principalement pour leurs remorques de vélos pour enfant.

Lors des E-fluent, j’ai découvert leurs poussettes. Et depuis plusieurs semaines, j’en ai une à la maison : La Thule Glide.

20150411_145726

 Les points positifs :

aucun terrain ne lui fait peur : grâce à ses 3 grosses roues, la poussette passe aisément sur tous types de terrain.


20150411_145739

très bonnes suspensions : la poussette Glide est doté d’amortisseurs, ce qui fait que même sur les terrains difficiles, l’enfant n’est pas secoué.

20150411_151002

 le guidon est réglable. Je trouve cette option très pratique, car entre mes 1m56 et demi et les 1m82 de Monsieur N. je n’ai pas envie d’avoir la tête dans le guidon et mon Chéri le dos courbé pour pousser la poussette.

20150411_150032

 – une capote très couvrante. La Thule Glide permet de faire de belles balades par temps ensoleillé car elle est munie d’une capote très couvrante et modulable

20150411_145909

une fonction allongée : pour moi un des points importants d’une poussette c’est la possibilité d’allonger mon p’tit lou pendant la sieste. De ce côté la Glide répond bien à cette demande.

20150411_150438

un frein sur le guidon : pour ma part, je ne cours pas encore, mais je pense que pour les parents runners c’est une option très pratique, notamment en descente.

 20150411_150303

– elle est légère. Avec ses 9,9 kg, elle est très légère et se pousse facilement.

Les points négatifs

– prend de la place dans le coffre. En fait, je pense que c’est une poussette qui soit être en permanence dépliée. Elle convient parfaitement aux parents qui possèdent un local ou un garage pour l’entreposer. 

20150411_153908

– la roue avant ne pivote pas. Etant peu sportive et plutôt adepte des balades tranquillou pépère, je pense que la roue avant fixe est très pratique pour ceux qui pratiquent la course à pied. En revanche, pour les balades j’aurai préféré une roue pivotante.

Conclusion : Cette poussette correspond bien à un couple d’actifs, adepte de sport et de balades dans des chemins un peu difficiles.

20150307_163354 thule

 

Merci à Thule et Elissa de m’avoir permis de réaliser ce test IRL

Trouver chaussure à son pied

Pour les « vraies » premières chaussures de Monsieur L., il y a quelques mois, on n’a pas dérogé à la tradition familiale il a eu des Kickers .

 

VOUTE PLANTAIRE ou NON?

Oui, mais voilà, en recherche d’une nouvelle paire de chaussures, j’ai appris qu’il ne fallait pas de voûte plantaire dans les chaussures.

tumblr_inline_nj5aiowGw21sav5uw

En effet, les bébés naissent avec les pieds plats et ce n’est que vers l’âge de 4 ans que la voûte plantaire commence à se former NATURELLEMENT.

Il faut donc laisser la place au pied pour se former et aux muscles pour travailler. Donc la voûte plantaire n’est pas utile.

Conclusion : exit les chaussures à voûte plantaire. 

 

TAILLE? 

Quant à la taille, ce n’est pas toujours évident de connaître la bonne pointure. Si tu n’as pas l’occasion de l’emmener dans un magasin pour déterminer sa pointure, voici une astuce toute simple : tu prends une boîte à chaussures vide (of course) tu colles bien le talon au fond de la boîte, et tu traces un trait au niveau des orteils, tu mesures et hop tu as sa pointure.

tableau-pointure-bebe-2-copie-ok

Sinon, pour vérifier que ses chaussures lui vont toujours, il faut désserrer les lacets, et pousser le pied au bout de la chaussure, et on doit pouvoir passer un doigt à l’arrière.

 

MATIERE ?

En ce qui concerne la matière, ici on privilégie le cuir ou la toile qui permettent aux pieds de respirer.

Mais attention, quelle que soit la matière, il faut qu’elle soit souple. Qu’on puisse les plier d’une main. C’est essentiel pour que bébé apprenne à marcher correctement. 

 

FORME ?

Pour la forme, je choisis systématiquement des chaussures avec une tige à l’arrière, qui assure un bon maintien, et surtout je bannis les chaussures (notamment l’été) à bout ouvert.

Quand Bébé commence à marcher, et que sa marche n’est encore pas assurée, il peut lui arriver de « buter » en marchant, je vous laisse donc imaginer les dégâts sur ses doigts de pieds, notamment s’il tombe sur des cailloux, ou du béton.

images (25)

Pour cet été, le modèle est déjà choisi, ce sera des Aster Drew à bouts fermés mais malgré tout ouvertes sur les côtés.

581205-aster-drew-sandales-bebe-garcon-bleu-10-21-eu-180x180-1

A QUEL AGE ?

Ici on a commencé à chausser Monsieur L. vers 11 mois. En fait, ça fait un moment qu’il se mettait debout seul, mais au départ, on a privilégie les chaussons souples, ou même pieds nus. Je pense que cela lui a permis de trouver son équilibre facilement, en sentant bien le sol sous ses pieds.

 

LE PRIX?

Là, peu de conseils à te donner. Chacun fait comme il veut et comme il peut.

J’avoue que c’est un sacré budget, puisqu’il faut en changer tous les 3 / 4 mois. Mais, je pense que les chaussures de nos p’tits loulous, sont bien plus qu’un accessoire de mode, et qu’il faut donc choisir un modèle adapté. 

Et puis aujourd’hui, on n’a que l’embarras du choix. 

Voici d’ailleurs le dernier craquage de ce week-end! Bon je vous laisse car elles viennent d’arriver au relais-colis 🙂 HD_0000118438_221969_09

 

Et toi, comment choisis-tu les pieds de tes p’tits bouts? Qu’est ce que tu privilégies?

Mes listes de naissance idéales : le sommeil

Avant la naissance de Monsieur L., je pensais avoir préparé minutieusement la liste de naissance parfaite. Mais voilà, les mois passsant, je me suis rendue compte que certains articles ne me servaient pas, et que d’autres manquaient.

En ce moment, les annonces de grossesse fleurissent autour de nous, et les demandes de conseils par la même ocassion. Alors j’ai décidé de partager avec vous mes listes de naissance idéales. Chaque semaine, j’aborderai donc ma liste de naissance idéale selon le thème de la semaine.

Aujourd’hui on va aborder le sommeil.

Voici donc ma sélection :

1- Le berceau ou couffin

Pour moi il s’agit d’un indispensable. Je trouve que bébé, si petit, (même s’il fait 4 kg à la naissance) et beaucoup installé et rassuré, dans un lit à sa mesure.

Ici nous avions un couffin en osier, qui passent de frère et soeur, aux cousin et cousine, au gré des naissance

couffin-en-osier-morgane

 

2- Une gigoteuse

Ici pas de couverture (trop peur des risques d’étouffement) donc on a opté pour la les gigoteuses (oui, en fait il faut compter au moins 3 gigoteuses, en cas de vomito)

Mes choix :

Aden + Anais

gigoteuse aden+anais

 Et Grobag

gigoteuse grobag

 

3- Un doudou

Au départ, ce doudou est resté au pied du couffin, au départ.

bebe_peluche-poche-pyjama-lapin-taupe-doudou-et-compagnie-8729

 

4- Un babyphone

Ici on avait craqué pour le Touch Screen de Babymoov (je te l’avais présenté ici)

babyphone touch screen

Mais maintenant il y a encore mieux :

Le Babycaméra 0% émission.

babycamera_1_620_448

Les informations sont transmises par CPL. Elles passent par le courant, ainsi pas de wifi, ou d’ondes dans la chambre de bébé. Et la portée est illimitée.

5- Une veilleuse

A la naissance, si tu n’en as pas, pas de problème puisque bébé n’a pas peur du noir.

Mais je trouve que c’est aussi un élément de décoration de la chambre. Et des veilleuses, à la maison, on en a quelques unes, toutes différentes.

Le projecteur d’étoiles de Pabobo (je t’en ai parlé ici)

Pabobo

La veilleuse Projectlight de Babymoov (elle est ici)

veilleuse projectlight babymoov

6- des langes

Encore aujourd’hui, j’installe un maxi-lange à la tête du lit, car oui un bébé ça bavouille, oui ça régurgite… De cette façon, ça m’évite d’avoir à changer le drap housse tous les jours.

 Depuis la naissance, on est adepte des maxi-langes Aden+Anais

téléchargement (2)

 

Et récemment, Babymoov a sorti sa première collection trop chouette, réalisée avec des blogueuses.

Noël Babymoov

 7- Des sucettes

Ah, ne jamais dire « fontaine je ne boirai pas de ton eau »

Parce que moi non plus, je n’étais pas fan des sucettes, mais finalement bébé a un besoin de succion, quand il est tout petit. Et j’avoue que ça nous permis de grapiller quelques minutes de sommeil.

Nous les avons choisi phosphorescentes, ainsi pas de difficulté pour les trouver dans le noir

tétine phosphorescente

J’ai oublié des trucs? n’hésite pas à commenter pour me dire !

 

C’est la crise!

Je ne l’ai pas vu venir. Pourtant tous les signes annonciateurs étaient là. Mais je ne les ai pas vu.

Ou je n’ai pas voulu les voir. Je ne sais pas.

Et puis, ce n’est pas faute d’avoir été mise en garde, par les copines, les copinautes, les blogueuses.

Mais on pense que ça n’arrive qu’aux autres.

J’aurai dû m’en douter : il était de plus en plus râleur, nos prises de tête plus fréquentes.

Il campait sur ses positions, moi aussi. Aucun de nous, souhaitaient céder du terrain.

On était donc dans une impasse.

Au départ, ça a commencé uniquement le soir, quand il est fatigué, éreinté par sa journée.

Et puis au fil des jours, ça commençait, dès le réveil, sous le prétexte qu’il n’avait pas bien dormi. 

Moi non plus, je ne passais pas des nuits de rêve, et je ne lui faisais pas payer pour autant au réveil.

J’ai l’impression de vivre avec un adolescent.

Presque toujours en opposition avec mes souhaits.

J’essaye le dialogue, mais il est têtu comme une mule. Il n’écoute pas! Ne m’entend pas.

Mais je suis tenace. Non, cette crise n’est pas pour nous.

Même si tous les parents passent pas cette phase terrible.

Je l’aime, on l’aime, alors on va faire face ensemble, main dans la main.

Alors, fini les cris, les menaces. Je vais être plus à son écoute. Essayer de le comprendre.

Hier, d’ailleurs, ça a porté ses fruits puisqu’il a été attentionné. Et ce matin m’a couvert de bisous. 

La bataille n’est peut-être pas gagnée! C’est même certain.

Mais, j’espère que l’on traversera tout ça plus sereinement. A l’aide de dialogues, d’attentions, d’écoute, car il ne faut pas le nier, elle est là, elle n’en est qu’à ses prémices :

LA CRISE DU TERRIBLE TWO

Et pourtant il n’a que 16 mois. 

Mais il s’affirme chaque jour d’avantage. Surtout quand il n’est pas content, ou pas d’accord avec nous.

Refus de manger, de faire la sieste.

Et la première crise en public! Du pur bonheur! Tu sais, celle où tu rêves de te cacher dans un trou de souris, alors que tu dois gérer ce petit être, qui hurle à plein poumons, en pleine rue, sous les regards accusateurs, réprobateurs des passants.

Et toi, la crise du terrible two! tu as connu? Comment tu as géré?