La prématurité de nos bébés : Osons en parler!

Table ronde sur la prématurité

Le 13 Novembre dernier, j’ai eu l’honneur d’être conviée par Parole de Mamans, à une table ronde autour de la prématurité, animée par le Professeur Pascal BOILEAU, réanimation néonatale, Service de Pédiatrie et médecine néonatale, CHI de Poissy, le laboratoire ABBVIE qui a créé le site Bébé Préma.

Ce sujet me tenant particulièrement à coeur, Maman moi-même d’un bébé arrivé un peu trop tôt.

Ce lundi 17 Novembre 2014 est une journée particulière, puisque c’est la journée mondiale de la prématurité.

Tout d’abord, je vais un peu t’inonder de chiffres, histoire de te planter le décor :

– chaque année en France, 55.000 bébés naissent prématurément

– prématurité : naissance avant <37 SA *

*(Semaine d’Aménorrhée – depuis les dernières règles)

grande prématurité : naissance avant <32 SA

très grande prématurité : naissance avant <28 SA

Le sujet de la prématurité semble « tabou » chez de nombreux parents (peut-être par peur de se « porter la poisse »), pourtant les chiffres sont parlants :

75% des futures Mamans pensent à la prématurité

-près d’un tiers des Mamans de prématurés déclarent n’avoir eu aucune information préalable

Si tu souhaites t’informer, il existe pourtant des sites internet, sur lesquels il ne faut pas hésiter à rendre  :

Bébé Préma : ce site regorge d’informations pour les parents. Il t’explique tout le parcours d’un préIMG_20141113_104408maturé (de la grossesse, en passant par l’accouchement, l’hospitalisation, le retour à la maison de la maman, puis du bébé, et l’après).

Ce que j’ai particulièrement apprécié dans ce site, est qu’il présente, notamment dans sa section « Hospitalisation », l’ensemble des soins qui vont être apportés au bébé prématuré, les machines auxquelles bébé risque d’être confronté…

Ce site met également à disposition des parents, des faire-parts de naissance personnalisables et gratuits. Il t’indique également les maternités se trouvant autour de chez toi, selon leur niveau*

* petit rappel : 

dispose d’une unité d’obstétrique. Prise en charge des grossesses normales. Présence pédiatrique permettant l’examen du nouveau-né et la prise en charge auprès de la mère d’un certain nombre de situations fréquentes et sans gravité.

dispose d’une unité d’obstétrique et d’une unité de néonatalogie. Prise en charge des grossesses à risque modéré et des nouveau-nés nécessitant une surveillance particulière, mais pas de soins en réanimation.

 dispose d’une unité d’obstétrique, d’une unité de néonatalogie et d’une unité de réanimation néonatale. Prise en charge des grossesses à haut risque et des nouveau-nés présentant des détresses graves.

SOS PREMA : également un site d’information ultra complet.  Il évoque bien évidemment la prématurité, les causes, l’évolution… et surtout un forum qui peut être très utile à tous les parents.

Pour en revenir à cette table ronde sur la prématurité, ce fut une matinée riche en informations, riche en rencontres, riche en émotions.

Nous avons pu profiter d’une présentation complète de la prématurité, ses conséquences,  la prise en charge de ces bébés trop pressés de découvrir le monde.

Il serait difficile de te faire un compte-rendu détaillé de cette présentation, mais retiens ceci : la médecine a considérablement évoluée, ton bébé sera bien pris en charge

Ce qui m’a frappé (positivement) c’est que 95% des enfants prématurés, nés entre 24 et 32 SA, suivent une scolarité dans une école ordinaire, dans des classes « normales ». 

Bon, il ne faut pas se voiler la face, ces bébés connaissent, malgré tout, quelques difficultés, c’est la raison pour laquelle ils font l’objet d’un suivi, une fois par an, jusqu’à leur 7 / 8 ans. 

Il ne faut également pas oublier, surtout la première année de bébé, de calculer son âge « corrigé ». Je t’explique, si Bébé est né avec de deux mois d’avance, on considérera que lorsqu’il fêtera ses deux mois (âge réel) il conviendra de se baser sur les capacités d’un nouveau né. Deux mois à cet âge, ça change tout.

couveuse_avec_infirmiere_bb

Quelques conseils (que j’aurai dû appliquer) :

– Réjouis-toi de chaque évolution de ton enfant, sans scruter comment évolue celui du voisin 

– N’hésite pas à faire part de tes doutes, tes craintes, au personnel hospitalier, à ton entourage

– La naissance et l’hospitalisation d’un bébé prématuré est quelque chose de traumatisant, frustrant, culpabilisant pour les parents. Je te comprend. Pourtant, dis-toi que la plupart du temps, les parents ne peuvent et ne sont pour rien dans cette naissance en avance.

Voici quelques témoignages de parents qui ont vécu la naissance d’un enfant « un peu trop pressé », clique ici

Je tiens à remercier Parole de Mamans de m’avoir permis d’assister à cette table ronde, le Professeur Pascal BOILEAU, ainsi que le laboratoire ABBVIE et Bébé Préma.

Publicités

3 réflexions sur “La prématurité de nos bébés : Osons en parler!

  1. Pingback: Quand les PATIENTS sont traités comme de simples CLIENTS | Chroniques d'une Maman en CDI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s