La vie privée de bébé : pour vivre heureux, vivons cachés

Pour ceux et celles qui me suivent, vous aurez pu remarquer que mes articles sont rarement illustrés avec des photos de Monsieur L.

Les raisons sont assez simples :

1- il est tellement beau et choupinou que j’aurai trop peur que l’on me le prenne

2- s’il devient une rock-star, un politicien (ah non, pitié pas çaaaaaaaaaaaaaaa), un médecin émérite écrivant dans de grandes revues médicales internationales, imaginez l’embarras quand le monde entier découvrira ses jolies petites fesses toutes nues…

3- trop peur que l’on me pique une photo (et qu’une cinglée le fasse passer pour son fils – déjà vu – ou modifie sa photo)

Et pour bien d’autres raisons encore!

sheldon piratage wow

Il faut savoir que je ne cherche absolument pas à lancer un débat, qui de toute façon, sera stérile. Je comprend parfaitement que de nombreux parents soient si fiers de leur progéniture qu’ils ont envie de le partager. C’est d’ailleurs un vrai plaisir chaque matin de découvrir vos bouts d’choux, leurs progrès, leur évolution.

Pour ma part, je suis tentée très souvent de partager avec vous ma fierté d’avoir un si bel enfant. Mais je m’abstiens.

Etant notaire, j’ai par conséquent suivi (il y a très très longtemps – mais non qu’est ce que je rencontre, il n’y a pas si longtemps : je suis une jeunette) lors de ma première année de fac, des cours sur le droit à l’image et la protection de la vie privée.

A l’époque (oui mais en même temps si je dis à l’époque, tu vas croire, que je suis une vieille) Donc bref, il y a une bonne dizaine d’années, le respect de la vie privée et du droit à l’image était plus simple : pas d’internet chronophage, pas de réseaux sociaux… On en était au début du numérique, on faisait encore développer ses photos prises sur pellicule (oh mon dieu!!! je m’enfonce!!!)

Aujourd’hui, ce qui m’inquiète, ce n’est pas particulièrement le fait que les parents postent des photos de leur enfant, car ils choisissent les photos, postent des instants de vie précis…

Non, ce qui est inquiétant, c’est que ces enfants n’auront peut-être pas de notion de droit à l’image et de respect de la vie privée.  Quand, je vois ce type de vidéos (ici il s’agit de prévention, mais je vous assure que des cas comme ça, il y en a chaque jour), je me dis que l’on en mal barré.

http://www.agircontreleharcelementalecole.gouv.fr/videos/le-film-les-injures/

 

Pour te donner un exemple concret, il y a quelques années de cela, une amie (plus âgée que moi – je préfère préciser) me demande de regarder si je trouve sa fille de 14 ans sur Facebook, car elle n’a pas de compte elle-même. Je vous assure que quand j’ai vu les groupes qui s’étaient créés contre sa fille, je n’en menais pas large. En fait, c’était une fille adorable, mais manque de bol, super mais alors super douée à l’école. N’en déplaisent à ses camarades, ils avaient créé plusieurs pages facebook, notamment pour qu' »elle arrête de lécher les c**illes de tel professeur ».

J’ai donc signalé la page, mais rien de bougeant assez vite, j’ai adhéré au groupe, et me suis fait passer pour un administrateur de facebook, stipulant que si les pages présentaient un caractère diffamatoire, et que si elles n’étaient pas effacées dans les 24 heures, un  signalement serait effectué au commissariat et que leurs parents devraient répondre des actes de leurs enfants (risque d’emprisonnement et d’amende). Aujourd’hui, j’en rigole, car le groupe a été aussitôt fermé, et ça a mis la panique quelques temps au collège, car les gamins pensaient qu’ils étaient en permanence suivis…

Pour en revenir à la vie privée de Monsieur L. : des photos, oui j’en partage, avec mes amis, ma famille. Mais pas n’importe comment. Au départ, je partageais ça via des plates-formes en ligne (Picasa). Mais voilà, Picasa, c’est Google… Google c’est américain. Donc, ils sont bien gentils, mais niveau protection des personnes et de leur vie privée, je n’ai pas super confiance.

Alors quand Christophe m’a proposé de découvrir son site Private Bébé, j’ai été ravie. Enfin, un site qui me permet de partager les photos que j’ai choisi avec la famille qui n’habite pas à côté.

private-bebe-2-1024x540

 Ce que j’ai aimé c’est que le site est personnalisable à souhait, que les personnes à qui j’envoie le lien peuvent commenter, aimer mes photos.

Je peux même tenir un petit ‘journal de bord’ dans lequel j’indique les grandes étapes de mon Loulou.

Bref, désormais, je ne partage mes photos qu’avec mon entourage via cette plate-forme. De plus, il est d’une telle facilité d’utilisation, que même les grands-parents et arrières grands-parents sont conquis et arrivent à visualiser les photos sans aucune difficulté.

Tu veux tester??? Pas de problème, le 1er mois est gratuit. Alors n’hésite pas fonce!!! (tu vois le petit icône Private Bébé en haut à droite, clique et laisse toi guider 😉 

Donc finalement pour vivre heureux, vivons cachés…

Et toi, qu’en penses-tu? est-ce que tu mets des photos de bébé sur le net? pas de craintes particulières?

 

Adepte des balades? C’est la Buffalo qu’il te faut!!!

Au début, de l’été je t’avais parlé de ma petite visite chez Bugaboo. Tu ne t’en rappelles pas, viens ici te rafraîchir la mémoire!!!

A cette occasion, j’ai pu tester une de leur poussette-phare : la Buffalo. 

Si tu aimes te balader les week-ends en campagne, en montagne, à la plage, si tu habites une ville remplie de pavés, c’est LA poussette qu’il te faut.

Bugaboo Buffalo

Les caractéristiques principales :

– une poussette tout terrain. Une vraie de vraie!!! Sable, terre, boue, pavés… Rien ne lui résiste!!!

– un hamac ultra confortable. 

– possibilité d’y mettre une nacelle

– une assise réversible, inclinable

– un guidon réglable

– un grand panier

Bon si veux plus sur les caractéristiques je t »invite à aller jeter un coup d’oeil sur le site Bugaboo, c’est par ici que ça se passe

Je ne te cache pas que nous ne l’avons pas épargné durant son séjour chez nous! Elle en a vu du paysage!!!

Au premier abord, j’ai été surprise par son poids : 12,3 kg!!! Et je peux te dire que j’en ai testé pas mal des poussettes, et que pour une poussette tout-terrain, c’est très léger. De plus, grâce à son guidon et ses grosses roues pivotantes à l’avant, elle est ultra maniable (d’une main en plus!!!).

Premier test : en ville. Rien à dire. Elle avale le bitume, les pavés, les trottoirs. Bébé dort! Il n’est pas secoué.

Le week-end arrive, alors passons aux choses sérieuses : les balades. Direction le Lac Pavin.

Avant d’avoir la Buffalo, on nous avait déconseillé l’usage de la poussette.

Mais ce que femme, femme a. Je veux voir ce qu’elle a dans le ventre.

Donc c’est parti pour une balade d’heure trente dans la caillasse, la boue, et un petit sentier légèrement aménagé mais encombré (branches, racines, cailloux). Elle passe sans encombre, malgré un chemin plein d’embûches. Pour les gros cailloux, un passage en deux roues, et zou c’est bon : Roule ma Poule!!!

Bugaboo Buffalo

Quelle chance, on profite d’un beau soleil! Mais pas question pour Bébé de prendre un bain de soleil. Pas de problème, la Buffalo est équipée pour ça. Une capote ultra couvrante extensible.  Un coup de zip, et hop Bébé est bien à l’abri.

Ce que j’ai également aimé, c’est qu’il n’est pas nécessaire de retirer le hamac pour la plier. Et elle tient debout toute seule. 

Bugaboo Buffalo debout

Tu as une petite voiture, et tu te demandes si la poussette peut rentrer dans ton coffre??? T’inquiète, Bugaboo a pensé à toi!!! Tu déclipses le hamac, les roues, et voila, une poussette qui prend un encombrement minimum. 

bugaboo_buffalo_compact_fold_1280x959px_e_1__2

Tu pars en pique-nique, et tu veux installer Bébé confortablement pour son repas de midi : pif! paf! Tu sors le hamac de la structure et Magie un transat d’appoint.

Et autre point non négligable, surtout pour vous Mesdames!!! On peut pendre sur le guidon (accroches prévues pour) un sac jusqu’à 6 kilos sans risque de basculement de la poussette!!! Hyper pratique pour les courses. Et c’est sans compter son panier de 35l…

Alors accros au shopping, à la plage (Balade sur le sable en deux roues garantie!!!), aux balades, … tu trouveras ton bonheur grâce à la Buffalo de Bugaboo!!! 

En plus, elle peut supporter un beau bébé de 17 kilos!!!

Ah, j’allais oublier tu peux même fixer une planche à roulette, pour transporter le grand bébé (pas ton mari, hein!!! je parle de ton bébé n°1 😉 ) quand il en a marre de marcher!!!

Alors conquise???? OUI!!!!! Ah je le savais!!! 

Si tu as des questions, n’hésite pas, car impossible de tout dire dans un article!

PS : Peu de photos in Real Life, car tu sais qui part en balade sans recharger l’appareil photo : c’est MOOOOOOOOOOI!!!! Grrrrrrrrrrrr!!!

10 Secrets « Inavouables » à mon Fils

images (12)

Aujourd’hui je me suis amusée et ai réfléchi aux petits « secrets » que mon fils cherchera à savoir plus tard.

Bien évidemment, je lui sortirai le discours bien rodé que « Maman était une enfant sage, obéissante, jamais de bêtises…  » et le bla bla bla habituel de tous les parents.

Bon la réalité est un peu moins rose, mais rien de bien méchant non plus :

1-  Je suis une voleuse. Bon d’accord je n’avais que 5 ans et il ne s’agissait que d’un jeu de 7 familles, auquel je n’ai jamais eu de le droit de jouer.

2- J’ai été collé (en retenue) au collège, pour insolence

3- J’utilisais l’argent donné par mes parents pour la quête du dimanche, à la messe, pour m’acheter des bonbecs

4- Je sèchais les cours de maths et de sport au lycée

5- J’allais je disais dormir chez ma meilleure amie, pour pouvoir sortir (avec ma meilleure amie – donc finalement je ne mentais pas je dormais bien chez elle, non???)

6- J’ai imité la signature de mes parents sur mon carnet de correspondance (et je me suis fait chopée 😦 )

7- J’ai passé, plus de temps, lors de ma première année de fac, à m’amuser, qu’à étudier

8- J’ai été plus que pompette ( ouais voir même bourrée) bien plus d’une fois

9 – J’ai repris la cigarette, 3 mois après sa naissance. Bon sur ce point, je déconne, il faut vraiment que j’arrête

 10-… Et petite cerise sur le gâteau : je suis une fan inconditionnelle de « Buffy contre les vampires », depuis toujours. Je possède un coffret collector de l’intégral de la série, et je la mate dès que ça repasse à la télévision (en ce moment sur 6Ter).

secret buffy

Le plus drôle, c’est qu’il essayera certainement de nous duper, sans savoir que nous aussi on aura utilisé ces subterfuges!

Et toi, qu’est ce que tu ne diras jamais à tes enfants???!!!

Note à moi-même : Effacer cet article quand il sera en âge de lire 😉 

Le monde pas si magique de Disneyland où les parents oublient leurs enfants

Ce week-end avec Chéri, nous avons passé notre premier week-end à deux, depuis la naissance de Monsieur L.

Pour l’occasion, nous avions un séjour de deux jours offert dans le monde « magique » de Disneyland. Enfin, magique, je devrais dire plutôt pathétique.

disneyland

Ici, Bébé n’ayant que 9 mois, nous avons fait le choix de le confier à ses grands-parents, venus nous rendre visite par la même occasion.

Bon, je sais que tous les parents n’ont pas la possibilité de s’offrir un mode de garde, et qu’ils sont « obligés d’emmener les plus jeunes avec eux, mais ce que j’ai vu m’a laissé sur le c*l. 

Je t’explique. 

Arrivés au parc, à 8 heures du matin, le parc est déjà blindé. Beaucoup de familles, une valse de poussettes de toutes marques… (le bonheur pour une accro aux poussettes comme moi) et beaucoup beaucoup de très jeunes enfants encore ensommeillés.

L’attraction phare du moment « Ratatouille » attire les foules. Mais voilà, il faut compter 3 heures d’attente, pour 2 minutes de manège. Perso, nous avons renoncé à la faire le premier jour. Peu importe pour certains parents, il faut impérativement la faire. Essaye de faire patienter un enfant de deux ou trois ans, sous un soleil de plomb, pendant près de 3 heures.

On voit des parents qui s’énervent, qui giflent et pincent leur enfant (véridique, j’étais à deux doigts d’intervenir), qui menacent de le laisser seul si refuse d’avancer.

Bref, la journée s’enchaîne! et nous allons de surprise en surprise quant à l’attitude et l’inconscience de certains parents. Notamment dans certaines attractions à sensation. 

Dans la tour de la terreur (pour ceux et celles qui ne connaissent pas : on monte à une cinquantaine de mètres dans un ascenseur, et les freins « lâchent », Wahoooo même pas peur!!! – taille minimum requise : 1m02).voila que débarquent une femme accompagnée, de sa fille, âgée visiblement de 5 ou 6 ans, qui pleure et se ronge les ongles jusqu’au sang car elle a peur et ne veut pas monter.

Peu importe pour la mère, la petite voulait aller à Disneyland, donc elle doit faire toutes les attractions. J’ai vraiment halluciné. Personne n’a rien dit (moi non plus d’ailleurs), le personnel, malgré la tête apeurée de cette petite fille en pleurs, l’a installée dans l’attraction. Je ne vous dit pas dans quel état était la gamine quand elle est ressortie de là. Blanche comme un linge, plus en mot, elle est vraiment choquée.

Tout ça pour dire, que je ne comprend pas et ne cautionne pas l’attitude de certains parents qui forcent leur enfant à faire une attraction, malgré leur réticence, tout ça pour leur bon plaisir.

Enfin, je décerne la PALME de la MAMAN la plus INCONSCIENTE de l’année, à celle qui a laissé son nourrisson, en plein soleil, seul, le temps d’aller chercher à manger. Bon d’accord, elle avait la poussette en visu, mais quand même.

je-m-enerve

Enfin, pour info aux parents qui souhaiteraient venir à Disneyland avec leur poussette, je vous informe qu’ils en louent à l’entrée des parcs. et ça vaut mieux, car ils sembleraient que certains parents en profitent pour faire leur marché et prendre les poussettes qui les intéressent lorsque celles-ci sont devant les attractions.

Plus tard, bien plus tard, dans quelques années, nous avons prévu d’emmener Monsieur L. fêter son anniversaire dans ce parc à thème. Mais dès maintenant, les règles sont claires. Hors de question de le forcer à faire une attraction qu’il ne voudra pas. De plus, nous savons, d’ors et déjà que nous ne ferons aucune attraction à sensation. Mais en même temps, c’est le DEAL. Si nous l’emmenons, c’est pour SON plaisir et non le NOTRE. Ce qui nous fera plaisir, c’est de le voir émerveillé, et heureux.

Dernière parenthèse, Monsieur L. a été adorable avec ses grands-parents, nous n’avons pas eu l’air de lui manquer (Snif, Snif!!!). Finalement, l’angoisse de la séparation, c’est la Maman que je suis, qui l’a subi.

Et toi, à partir de quel âge as-tu emmené tes enfants dans ce type de parc, et quelles attractions tu as fait?

La vente d’usine Babymoov

L’an dernier, Monsieur L. encore au chaud dans mon bidon, j’ai pu en profiter avant son arrivée pour aller m’équiper à la vente d’usine organisée par Babymoov.

Cet année, l’édition 2014 se tiendra les 3 et 4 octobre à Clermont-Ferrand.

20140727_111259

J’aime autant te le dire d’avance, c’est un truc de dingues. Beaucoup de Mamans, pour la plupart avec des gros bidous, qui se jettent sur les pauvres vendeurs Babymoov.

En gros voici à quoi on ressemble quand ils arrivent les bras chargés de cartons :

tumblr_moztvwmy391s49grgo1_500

 

C’est vraiment intéressant??? Et comment.

L’an dernier j’ai pu acheter :

– le lit parapluie silver dream (c’est ici que ça se passe)

– le doomoo – inutile de te présenter le best-seller de Babymoov

– des couverts

– des babybols

– le babyni (je t’en ai déjà parlé ici)

..

.

Cosycushion1

Et bien d’autres choses encore.

On trouve plein d’articles à des prix plus qu’intéressants. Je ne me souviens pas de tout les prix mais grosso-modo : le doomoo m’a coûté 70 €, le lit parapluie 60 € (actuellement il est vendu sur certains sites à 160 €)…

Toutefois, je regrette de ne pas avoir profité à fond des bonnes affaires, car j’ai oublié d’acheter pas mal de choses.

Outre les articles que je viens de te citer, il y avait aussi des transats, des balancelles, des stérilisateurs, des robots culinaires, des babyphones, des jouets, des accessoires de bain, des sacs à langer, des chaises hautes, des chauffes-biberons, de la vaisselle…et j’en passe.

Comment ça se déroule? Il y a un énorme chapiteau et d’immenses cartons et palettes qui arrivent et remplissent les étals au fur et à mesure. Petite info au passage, inutile d’harceler les pauvres vendeurs car ils ne savent pas à l’avance ce qu’il y aura. C’est surprise!!!

Donc avis à toutes les Mamans, il est temps de vous organiser un week-end entre filles en Auvergne!

Par contre, n’oublie pas de préparer psychologiquement ton mari car la carte bleue va chauffer!!! (oui ils prennent la CB). 

En prime quand tu passes à la caisse, tu as droit à un petit cadeau, Merci Babymoov!!!

Donc voila, je te laisse découvrir cet évènement par tes propres yeux! et sachez que les absents ont toujours tort 😉

Alors on se dit rendez-vous les 3 et 4 Octobre à Clermont-Ferrand?

En attendant tu peux toujours faire un tour sur leur site, histoire de baver d’envie jusqu’au premier week-end d’Octobre.

 

9 mois, moi et mon poids!!!

Tu pourrais croire que je vais te parler du poids à la fin de la grossesse, en fait, non, aujourd’hui inspirée par le sujet des « Maternelles »  je vais te parler du poids après la grossesse!

Malheureusement nous ne sommes pas toutes égales face à la prise de poids pendant la grossesse et à la perte de poids post-accouchement. 

tumblr_lib464q2xw1qzqav6

Certaines (que l’on a pour beaucoup haït secrètement) ont tout perdu dès la sortie de la maternité. D’autres n’ont pris que 6 ou 7 petits kilos lors de la grossesse, tandis que d’autres, on vu les kilos se cumuler sur la balance durant 9 mois.

Ici la prise de poids a été raisonnable (11 kilos), mais la perte a été est beaucoup plus laborieuse. Sortie de la salle d’accouchement, seulement 4 petits kilos perdus.  Il est vrai que Monsieur L. était une crevette, né avec 1 mois et demi d’avance, ceci expliquant certainement cela.

Mais il n’empêche! Je l’ai allaité pendant un mois et demi, et je pensais que cela ferait fondre les kilos. Grosse erreur! Je suis sortie de la maternité une semaine et demi avant Noël, donc je peux te dire que j’ai fais une razzia sur le foie gras, saumon fumé… et je dois aussi remercier mes amis et la famille, pour leurs délicieux chocolats. Bref, la période n’était vraiment pas propice à une possible perte de poids.

Mais ce n’était que partie remise. Seulement voilà les mois passent, et côté balance, on ne peut pas dire que les nouvelles soient réjouissantes. Ca ne bouge pas des masses. Pourtant, je me remet au sport (aquabike), j’essaye de faire attention. 

Je sens que je vais faire flipper pas mal de futures mamans!!! En fait, il a fallu attendre près de 5 à 6 mois post-accouchement pour que ça commence à sérieusement s’ammorcer.

Aujourd’hui, 9 mois après la naissance de Monsieur L. je suis sur la bonne voie, je rentre à nouveau dans les pantalons d’avant grossesse. Même s’il ne faut pas se leurrer, il restera toujours des stigmates de ces mois où Bébé était confortablement lové dans mon bidou et prennait ses aises.

J’en profite également pour pousser un p’tit coup de gueule contre ses stars qui s’affichent légèrement vêtues quelques semaines après leur accouchement, avec un corps à faire pâlir d’envie n’importe qui. Mais voilà, aujourd’hui je m’en moque, et je ne laisserai pas les magazines, avec leurs images bidouillées, m’imposer leur dictate de la minceur.

C’est quand même incroyable, qu’on ne nous laisse pas profiter de nos débuts de mère en toute tranquillité! Oui les premiers temps, on a quelques kilos en trop, oui on a pas toujours le temps de se maquiller, de se pouponner… Ca me fait halluciner de voir des magazines de femmes écrits par des femmes, jetant la pierre à telle ou telle star parce qu’elle a des kilos post-grossesse (voir article de PREMIERE sur Olivia Wilde).

Tout ça pour dire, que nous ne serons plus jamais les mêmes qu’avant, même si l’on retrouve son poids de jeunesse! Bon je sais qu’il y aura toujours une copine qui aura retrouvé sa taille de guêpe, son ventre plat, et qui sera l’exception qui confirme la règle.

Voila, ici tout n’est pas perdu, mais les choses se font en douceur : un rééquilibrage alimentaire (en se faisant malgré tout quelques petits plaisirs), un peu de sport et beaucoup de patience. 

Alors avis à toutes les futures Mamans, et aux nouvelles Mamans, ne vous inquiètez pas les choses se feront en douceur, et petit tuyau : les choses commencent vraiment à bouger une fois les hormones revenues à l’équilibre, ce qui peut prendre quelques mois. 

La Cosycushion de Babymoov : je t’explique tout ici

Déjà avec un tel nom, tu dois te demander de quoi je vais te parler. Le Cosycushion est un coussin confort pour les poussettes.

Depuis que je l’ai découvert, il est devenu un indispensable. Non ce n’est pas un gadget! Quand on pense au nombre d’heures qu’un Bébé passe dans sa poussette les deux-trois premières années de vie, cet accessoire prend tout son sens. Donc avis aux futurs parents, voici un article à mettre impérativement sur vos listes de naissance.

Avant de l’avoir, je ne pouvais pas utiliser le hamac de la poussette, car Monsieur L., malgré ses 9 mois, était trop petit. Il était très mal maintenu, et avait les sangles des ceintures qui lui passaient direct sous les oreilles. Donc j’avais renoncé à l’utiliser.

Je me cantonnais à le mettre uniquement dans la coque, mais voilà, un bébé ça transpire et pas qu’un peu. Après chaque ballade en poussette, il avait l’arrière de la tête trempée.

AVANT LE COSYCUSHION

Cosycushion

J’ai donc trouvé la solution grâce au Cosycushion de Babymoov.

APRES LE COSYCUSHION

Captures d'écran

Parce que d’une part, il s’adapte à toutes les poussettes (ici nous avons pour le moment une Book Plus de Peg Perego (trio : nacelle, coque et hamac). Et surtout, il me sert de réducteur pour le hamac de la poussette.

Monsieur L. ne ressort plus de la poussette trempé, grâce à son tissu micro-respirant.

De plus, il est fait d’une mousse à mémoire de forme, ce qui assure un confort optimal durant des longues ballades. Car n’étant pas une grande fan du portage (ne me jetez pas la pierre!!!) Monsieur L. passe de nombreuses heures dans sa poussette.

Et il possède des rebords molletonnés qui maintiennent parfaitement bébé.

Autre point positif, et qui n’est pas des moindres, il est lavable en machine. Parce que je ne sais pas si tu es au courant mais on trouve plus de bactéries sur les sièges-autos que dans les toilettes, et je pense que pour nos poussettes ça ne doit pas être plus glorieux. Alors, j’ai trouvé ça super pratique de pouvoir le passer en machine.

Pour les parents qui font beaucoup de voiture, et qui s’inquiètent du confort de bébé, Babymoov a pensé à vous et surtout à eux, puisqu’il existe aussi le coussin morphologique qui s’adapte aux sièges-autos et aux cosys, les balancelles et les nacelles. Il existe en deux versions :classique ou Fresh (100% respirant). Tu le trouveras ici.

Voila, pour finir sur le Cosycushion, son prix : une trentaine d’euros. Et il existe en deux couleurs : taupe ou noir.

cosycushion_510_453

Tu veux encore plus de renseignements, clique sur ce lien.