Maman & Bébé : de la théorie à la pratique – épisode 2 : Bilan des 6 mois

 

Aujourd’hui, mon bébé chéri fête ses 6 mois ! C’est donc le moment de faire un petit bilan !

Je t’annonce de suite la couleur : je ne suis pas la mère que j’avais imaginée !!!

1er constat : en 6 mois, Bébé a bien grossi et moi c’est tout l’inverse, je n’ai pas beaucoup maigri ! 

Avant de mettre au monde mon fils, j’adorais déjà les bébés ! Mais je pensais qu’ils n’avaient pas besoin d’avoir des tonnes et des tonnes de jouets, pour être épanouis, qu’il ne leur fallait des milliers des fringues à la vitesse à laquelle ils grandissent, qu’il ne fallait en aucun cas céder à leurs caprices, pas de télévision pour pouvoir vaquer à ses occupations… enfin tu vois le topo!!!

Oui, mais voilà, avec la naissance de mon fils, j’ai découvert une autre forme de sentiment : L’AMOUR MATERNEL. Et je peux te dire que ça change tout.maman gaga

Je veux ce qu’il y a de mieux pour mon bébé d’amour adoré chéri, tant aussi de l’équipement, des produits, de l’alimentation.

Certes, ce n’est pas non plus la foire aux jouets à la maison, mais j’avoue que je suis facilement tentée quand je vais faire les courses.

Étant notre premier enfant, nous n’avions aucun équipement : j’ai donc longuement réfléchi aux produits, meubles et articles de
puériculture qu’il lui fallait (en réalité « que je voulais » pour moi, pour assouvir mon besoin de consommation, Bouhouhohuhouhouhouh, pas bien !!! Pas écolo la Maman !!!), et pourtant j’ai quand même réussi à me planter sur quelques trucs (je t’expliquerai ça dans un autre article).

Tu me diras que l’amour maternel ne se démontre pas à travers les achats que tu fais pour bébé ! Oui, mais j’étais déjà accro au shopping avant bébé, et  la seule chose qui a changé c’est qu’aujourd’hui c’est essentiellement pour bébé.

Aujourd’hui, je me rend compte que je suis beaucoup moins intransigeante : moins intransigeante avec moi-même, moi-même intransigeante avec mon fils que ce que j’avais imaginé, mais aussi envers les autres parents.

Oui je ne comprenais pas forcément les parents qui se mettaient dans tous leurs états et en extase devant leur progéniture, qui étaient parfois excédés par les pleurs de leur bébé.

Eh bien, finalement je suis comme eux : J’ai mal quand il a mal, (et je peux te dire qu’il nous a fait la totale depuis sa naissance : coliques, reflux, eczéma…), je suis émue aux larmes à chaque fois qu’il fait quelque chose de nouveau, qu’il rigole, et parfois, comme tous les parents,  j’en ai marre.

Oui oui j’assume, j’en ai parfois marre de l’entendre chouiner (Oh la Mère Indigne!!! mais quand tu lui a donné à manger, tu l’as changé, tu as joué avec lui, tu l’as câliné, mais qu’il continue de chouiner : je t’assure que ce n’est pas toujours facile, c’est même frustrant car comme il chouine tu ne t’autorises pas à faire autre chose, mais aussi frustrant car tu ne comprends pas ce qu’il a).

Pour être tout à fait honnête, je pense qu’un « enfant ce n’est pas que du bonheur », comme beaucoup veulent te le faire croire. Non, c’est aussi des angoisses nouvelles, des craintes, et parfois des ras-le-bol, mais ça fait partie du lot. Donc tu prend et tu t’adaptes, et tu composes 6.pleursbb-coulavec ce petit être, peut-être encore doué de paroles, mais doté de son propre caractère.

Par ailleurs, je ne pensais pas être aussi flippée.

Mais ça je pense qu’on l’a toutes fait : aller écouter discrètement à la porte de sa chambre, pour entendre sa respiration (je le fais encore systématiquement tous les soirs, au moment d’aller me coucher 😉 ), aller vérifier au petit matin, avec une légère boule au ventre, si tout va bien, car Monsieur a décidé de faire la grasse matinée. Enfin de dormir jusqu’à 8 heures, 8 heures 30. Non non, futurs parents n’imaginez dormir jusqu’à 11h du mat, le dimanche !!!

Et puis, ce dont j’ai pris réellement conscience depuis qu’il est né : un enfant ça change vraiment la vie. On relativise beaucoup de choses. On se recentre beaucoup plus sur la famille.

Ce qui n’a pas changé : on sort toujours même avec bébé. Bon plus au cinéma, je te l’accorde. Mais on continue à se faire des petits restos en tête-en-tête, pendant que bébé dort tranquillement dans sa poussette à nos côtés. Rien à faire des gens qui lèvent les yeux au ciel en nous voyant débarquer avec notre poussette. On va quand même pas l’élever dans une cage ce petit!

Et puis généralement c’est un ange. Bien sûr ça demande de l’organisation. On va manger, après 21 heures, lorsqu’il dort. Allez hop dans son landau( ouf il rentre encore dedans!!!) et c’est parti.

Tu te dis que je pourrais le faire garder? oui, on n’est pas contre. mais malheureusement pas de famille sur place. On l’a bien fait garder quelques fois par une baby-sitter, mais on aime l’avoir avec nous.

On l’a même emmené au Musée et je peux te dire que ça s’est passé nickel! Malheureusement tous ne sont pas accessibles aux poussettes, mais passons!!!

Alors, n’hésite pas à sortir, et à t’autoriser quelques bouffées d’oxygène de temps en temps.

Au final, pour moi « on ne naît pas Mère, on le devient » Oui on le devient au fil des jours, des mois.

Après 6 mois en compagnie de mon p’tit bout d’amour, je suis pleinement épanouie dans mon nouveau rôle de Maman, j’adore ça, je l’adore, même s’il y a des moments un peu plus difficiles, mais je fais confiance à mon instinct maternel.

Je sais que je ne suis pas la Maman idéale, mais qui l’est vraiment !!!(qu’elle s’avance maintenant, et qu’elle parle ou qu’elle se taise à jamais 🙂 )

J’essaye simplement de faire de mon mieux et c’est ce qui compte. et aujourd’hui j’arrive de mieux en mieux à comprendre mon  enfant, ses besoins, ses pleurs. Donc, ne t’inquiète pas si au départ, tu es un peu paumée, on est presque toutes passée par là. Et tu verras, les choses s’améliorent rapidement au contact de bébé.

Quant à mon p’tit Grabouillou, que de progrès :

20 cm en plus

4,5 kg en rab sur la balance

des heures de gazouillis

des litres de bave

quelques retournements (ventre-dos et dos-ventre)

énormément de sourires

de plus en plus de fous-rires

beaucoup de câlins

3 petits « bisous »

2 petites dents qui se font attendre

Voila, pour ce premier bilan.

Et toi, qu’est ce qui a changé dans ta vie depuis l’arrivée de ton bonhomme ou de ta puce ? T’es tu découverte différente ?

 

Publicités

2 réflexions sur “Maman & Bébé : de la théorie à la pratique – épisode 2 : Bilan des 6 mois

  1. Il est génial ce texte! Et tout est dit 🙂 je me découvre de nouvelles qualités moi depuis que ma ptite pomme est là.. qualités que, je n’ai pas eu avec mon fils…. (gros blanc) ahh culpabilité.. quand tu nous prends. Ce que je ne regrette pas enfin si mais non pas tounours, c’est d’être toujoirs dans mon 3 pièces, ça m’évite laaaargement le craquage vestimentaire! Quoique… ^^ allez à toites bon courage et que la force soit avec nous (y)

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s