Les 11 Commandements de la Parfaite Blogueuse « Famille »

Attention, ce qui va suivre pourrait piquer les yeux.

Pour les petites nouvelles qui débarquent dans le bel univers impitoyable de la blogosphère familiale, voici un petit guide de survie.

Commandement n°1

Ouvrir un blog pour avoir des cadeaux tu ouvriras

Ben quoi? C’est bien le but ultime, non? Crouler sous les cadeaux, même si ça ne plait pas peu importe. 

tumblr_m9oyn5abjk1ru1wbho1_500.gif

Commandement n°2 

Faire des enfants uniquement pour tester des produits tu feras

C’est bien connu, la blogueuse famille est une cloche qui vit d’allocations familiales et qui multiplie sa progéniture dans le but d’avoir plein de partenariats

4c5de74d423e950b2f20610bfff577f8.jpg

Commandement n°3 

Tout cadeau gratuit, parfait, tu trouveras

On s’en fout que le produit soit bien ou pas, le plus important c’est apporter de la visibilité à la marque, du trafic sur le blog.

Comment ça ce produit est dangereux et interdit ? Pas grave du moment que les gens croient que c’est bien.

itssobeautiful.gif

Quand on propose un test de brosse à dent :p 

 

Commandement n°4

Dans des catégories, les blogueuses tu classeras

En fait, pour faire simple, tu as les « grosses » blogueuses (au sens figuré) et les « petites » blogueuses (pour moi, c’est valable au sens propre comme au sens figuré :p)

Et entre les deux, c’est comme l’eau et l’huile, ça ne se mélange pas.

tumblr_mk0n35wj7u1r824lmo1_500

eh eh j’ai 200 followers ! tu veux être mon amie et liker ma page 

Commandement n°5

La grosse tête tu prendras

Non mais allo ! allo quoi !?!?Je suis blogueuse, quoi ! tu sais ce que ça veut dire ? Que je suis systématiquement reconnue dans la rue, que j’ai besoin d’un garde du corps quand je vais shopper (non j’déconne, les marques m’envoient tout gratos à la maison :p) 

Si un jour, tu as l’occasion de me rencontrer, ta vie ne sera plus jamais la même !Ce sera juste énorme de me rencontrer 😉 

tumblr_lrzkcz7Bug1qeucjro1_500.gif

Commandement n°6

Gratter le moindre goodie, tu tenteras

Tu peux avoir 3 stylos, et 10 trombones. Wahooooo, trop cool.

Bien évidemment, le but de récupérer le tote-bag le plus vite possible. Donc rien à faire de la personne qui est en train de présenter ses produits, on y va franco, on coupe la parole, on prend (ou on se sert si ça ne va pas assez vite) et on se casse…

emeute-5.gif

Vite vite, ils distribuent des stylos ! 

Commandement n°7

Jalouser avec les copines, il faudra

Pratiquer la langue de pute est légion quand tu entres dans l’univers de la blogosphère. Alors ne rate pas une occasion de dénigrer ton voisin et de lancer des polémiques à deux balles à chaque intervention sur la toile.

giphy

Commandement n°8

Tout accepter, tu devras

Tout, tu devras accepter tout type de partenariat : 

  • Un article, des photos sur Instagram, des partages sur Facebook, Twitter… tout ça pour tester un biberon pendant 3 jours et le renvoyer à un prochain testeur à tes frais…
  • un produit qui ne te plait pas
  • un produit que ton enfant ne supporte pas (il est allergique à la crème, oui mais c’est gratuit… Ca le grattera un jour ou deux, pas grave )

Wtf_seriously_tom_hardy.gif

 

Commandement n°9

Des heures durant, des séances photos aux enfants tu imposeras

Aux toilettes, en train de vomir, en situation de danger… peu importe l’essentiel c’est de s’exposer au maximum et surtout ses enfants. 

jack-nicholson-gif-4.gif

Les enfants, c’est l’heure de la séance photo du jour ! 

uploded_qa90-1455619396.jpg

Attend Chérie ! Maman prend une photo 

Commandement n°10

Instragramer au lieu de profiter tu devras

L’essentiel est de partager avec les Autres avant de partager avec les Vôtres ! 

téléchargement (3).jpg

Just Married…ou presque 

Commandement n°11

Aucune personnalité tu auras, sur ton voisin tu copieras

Pourquoi chercher à innover quand ce que fait le voisin fonctionne. Le plus simple est encore de prendre les idées qui cartonnent en se les attribuant

tumblr_lm2220xcBv1qcpga9.gif

Humour, ou pas….

Voilà maintenant tu sais tout !

Alors si tu veux te lancer dans un blog, n’oublie pas ces commandements, et s’il te plait fais exactement l’inverse.

PS : tous ces commandements ne sortent pas tout droit de mon imagination débordante mais simplement de comportements que j’ai pu observé durant ces 3 dernières années. 

Celle qui n’avait plus le temps

Depuis la rentrée de Septembre, le temps me file entre les doigts. 

tumblr_n1tqjwskgu1s2wio8o1_500.gif

J’ai l’impression de courir tout le temps, de ne jamais nous poser, d’être en permanence fatiguée.

Il y a quatre mois, je t’avais fait un premier bilan. Tu peux le retrouver ici « Celle qui voulait être mère et femme active » 

Au final, les choses n’ont que peu changées

Les week-end passent à la vitesse de l’éclair. A peine, le temps de profiter qu’il faut déjà penser à la semaine qui arrive. On est partagé entre l’envie de glander toute la journée à la maison et la culpabilité de ne rien faire.

Et finalement, on reprend la semaine toujours aussi crevés.

Je te passe les congés « enfant malade », ben oui en tant que primipares d’un bonhomme qui fait sa première rentrée en collectivité en petite section, on découvre la joie du nez qui coule durant tout l’hiver, de la fatigue continuelle, des courses contre la montre le matin, des réveils difficiles.

Non en fait, Monsieur L. est comme nous, il n’est pas fatigué, il est exténué. 

Les intempéries hivernales n’ont pas épargné la Corse, et ont détruit des routes. Résultat : une heure trente chaque soir pour rentrer au lieu des 20/25 minutes habituelles. Monsieur L. après une journée de 11 heures est à bout et ne supporte plus de rester assis dans la voiture, attaché dans son siège auto.

Et dire qu’il y a un an, je me languissais de reprendre le travail. 

Il faut dire que bien que j’aime mon métier, mais les conditions ne sont pas idéales pour une vie de famille épanouie : c’est la loi des 2 :

  • 2 jours « enfant malade » par an et non rémunérés,
  • 2 heures de pause obligatoire entre midi et deux, sans possibilité de moduler ses horaires, alors que rien ne s’y opposerait.
  • 2 heures  de garderie après l’école 
  • pas 2 voitures, donc Chéri qui pourrait quitter plus tôt et récupérer Monsieur L., doit m’attendre
  • pas 2 jours où les transports en commun passent aux mêmes heures, il m’est impossible de les utiliser.

Donc le soir : on rentre, on prépare à manger, on mange, une histoire et au dodo !

A peine le temps de se poser avec Chéri et c’est à notre tour de tomber de fatigue.

740

J’ai conscience que c’est comme ça pour beaucoup de parents et d’enfants, mais j’avoue que je n’imaginais pas ma vie de famille comme ça.

J’aimerai trouver des astuces pour gagner du temps au niveau organisation pour pouvoir profiter un peu plus de ma famille.

Pour l’instant, niveau organisation :

  • je prépare le petit-déjeuner la veille au soir
  • je prépare le sac et les affaires de Monsieur L. le soir également

Dans les semaines à venir, je pense établir une liste de menus à l’avance, et préparer des repas pour plusieurs jours, histoire de pouvoir se poser en rentrant.

Si vous avez des idées de repas, rapides et sains, je suis preneuse.

Voilà pour résumer, j’ai l’impression de passer à côté de ma vie de Maman, de ma vie d’épouse, de ma vie en général. A peine le temps de venir écrire et vous faire un petit coucou.

Comment ça se passe chez toi?

Des astuces pour gagner du temps?

Des idées recettes? 

 

Une Journée Shopping Presse Party de Folie [event blog]

Au mois de juin dernier, j’ai été convié à la Shopping Presse Party.

Ce fut aussi l’occasion de rencontrer celle qui en est à l’initiative : Lisa, une jolie nana, fraîche, pétillante et hyper accueillante.

Je dois dire que je suis allée de découvertes en découvertes.

Je te présente donc mes coups de cœur :

1- Penny Scallan

Alors cette marque, c’est mon BIG BIG coup de coeur de la journée avec son voisin donc je te parlerai juste après 🙂

Penny Scallan c’est une marque qui débarque d’Australie et qui va venir inonder le marché français. Oui rien que ça. Chaque motif est décliné dans de nombreux formats de sacs, valises, et même des accessoires tels que des imperméables, des parapluies, des bottes et même des coffrets repas.

20160622_123059.jpg

20160622_114317.jpg

20160622_114424.jpg

20160622_114342.jpg

Tu l’auras compris c’est le modèle « STAR » qui a remporté pour tous les suffrages chez moi.

J’ai également aimé que les petits sacs, soit munis d’un dragonne pour ne pas prendre son enfant, notamment lorsque l’on marche dans la foule, ou que l’on se rend dans des parcs d’attractions.

Alors pas la peine de s’insurger, et de me dire que ça fait « animal » Pour moi, c’est un truc génial qui rassure la Maman stressée que je suis.

20160622_114939.jpg

Sinon ils font d’autres motifs trop choupi aussi.

Des sacs, des petits cartables, des pochettes, et même des chapeaux

20160622_115431.jpg

Le sac parfait pour l’école maternelle

20160622_151919.jpg

La valise idéale pour les voyages au bord de la mer 😉

20160622_151809.jpg

Le site devrait arriver en France prochainement, en attendant tu peux retrouver une petite partie de leurs produits sur le site d’Allobébé.

Merci à Nathalie pour cette découverte 😉 

2- Decoloopio

Ensuite, j’ai découvert la marque Decoloopio. C’est simple, je ne peux pas faire un choix, j’aime tout. Mais vraiment.

Alors Decoloopio c’est une marque française qui propose des produits de déco, des meubles et des produits personnalisés plus originaux les uns que les autres.

Mais quand je dis originaux, c’est vraiment originaux. On peut tout personnalisé : des coussins, des rideaux, du linge de lit, des horloges.

20160622_152248.jpg

Des gigoteuses sublimes. Même plus besoin de noter les noms sur la turbulette de la crèche :p 

20160622_152231

20160622_152327.jpg

Les miroirs sont justes trop mimi :

Quant aux stickers de murs géants et personnalisables, je trouve que c’est vraiment top pour faire une jolie déco adaptée à chaque âge, sans avoir à repeindre la chambre à chaque fois 😉

20160622_152315

Un cadeau original cours vite sur leur site Decoloopio

3- EZPZ

Enfin, j’ai pu enfin voir en vrai les fameuses assiettes EZPZ ! Les seules, les uniques, les vraies 😉  Et je dois dire que ça aurait évité pas mal de catastrophe avant.

EZPZ ce sont des assiettes en silicone naturel auto-adhérentes (sur les tables en bois, plastique, verre…) qui sont pratiquement impossible à envoyer « valser ».

En plus, elles contiennent des compartiments qui permettent de dresser de jolies assiettes. Car ne l’oublions pas, on mange d’abord les yeux. Pour mon loulou qui a un appétit d’oiseau, c’est très important d’avoir une jolie table et une belle mise en scène. Grâce à ces assiettes, je peux donc essayer de lui donner envie de manger plus facilement.

Et voilà, ce que ça donne : des grandes, des petites, des colorées, des sobres, et même en forme de bols 😉

.

Tu peux retrouver toutes ces merveilles, sur le site Maman Natur’Elle

4- Doux Moulin

Enfin, je connaissais déjà ce jeu magnétique. et cette fois-ci j’ai eu l’occasion  de tester le coffret chevalier.

Il s’agit d’un coffret contenant des personnages et même un dragon que les enfants doivent équipés au moyen de vêtements et d’accessoires très nombreux. Le coffret sert alors de scène, et l’enfant n’a qu’à laisser parler son imagination et inventer des histoires durant des heures.

Mon loulou n’a que 2 ans et demi et je l’ai trouvé un peu jeune pour apprécier ce jeu. En revanche, je l’ai fait testé à mon neveu de 5 ans et je dois dire qu’il a adoré : dragon, chevaliers et épées, c’était le combo gagnant. 

Pour les plus jeunes, un coffret « Animaux » qui vient de sortir serait plus adapté. 

Pour moi, c’est le cadeau de Noël parfait pour ceux qui veulent un jeu original qui favorise l’imagination de l’enfant et surtout qui change du sempiternel jeu électronique.

Pour préparer Noël en toute tranquillité, tu peux les commander ici

Tu l’auras compris, j’ai passé encore une journée extra et cette fois-ci toi aussi, tu vas en profiter car j’ai deux cadeaux pour toi (rendez-vous sur ma page facebook)

Alors qu’est ce que tu as préféré???

Une journée au top chez Tosc’anne [event blog]

Bon ne t’emballe pas, je ne suis pas partie en Toscane, mais aux portes ouvertes de l’agence Tosc’Anne.

Il y a quelques mois, 3 bientôt 4.

Oui je sais, j’ai un retard monstre mais entre le déménagement, la reprise du travail, la recherche d’appartement, l’emménagement et la préparation de la Première Rentrée de Monsieur L. on ne peut pas dire que j’ai chômé…

Bref parenthèses fermées, j’ai pu découvrir les nouveautés de marques que j’affectionne.

Je te propose donc de découvrir mes coups de cœur de la journée que j’ai pu tester durant tout l’été :

  • le pare-soleil « Diono »

Dans mon esprit, Diono = Voiture. Et oui, c’est THE marque qui pensent aux enfants et aux parents. Ce sont des accessoires de voiture, de voyages ultra pratiques, au design sobre et qui s’adaptent à chacun. 

Lors de la journée découverte, j’ai pu repartir avec un pare-soleil de la marque. Il est installé depuis trois mois dans la voiture. Et je dois dire que le système de ventouses est très efficace car il est toujours en place depuis et ne s’est pas fait une seule fois la malle. Il faut dire que Diono a revu sa copie et a installé de nouvelles ventouses sur  ses produits. Pour avoir eu des pares-soleil Diono classiques auparavant, celui-ci tient donc beaucoup mieux.

Il est muni d’un système d’enrouleur automatique. J’ai trouvé cela très pratique, quand on veut laisser de la visibilité à l’enfant, les jours où il n’y a pas de soleil.

Si je devais trouver un point négatif ce serait qu’il n’est pas assez large. J’aurai préféré un pare-soleil, plus couvrant. Mais après tout dépend du modèle de la voiture. De cette façon, il s’adapte à toutes les vitres sans soucis.

20160615_143351.jpg

Mais Diono, c’est également des sièges-autos de compétition.

J’ai notamment découvert le siège-auto Radian 5, un siège-auto utilisable dos à la route de la naissance jusqu’à 25kg (oui, oui, tu as bien lu, jusqu’à 25 kg soit environ 8 ans). 

Alors, ma première réaction a été niveau design : bof bof. Le responsable de la marque l’a bien vu et a même partagé mon avis. Bon depuis, ils ont sorti des coloris plus sympas et moins tristounets.

Mais le gros gros point positif de ce siège : c’est qu’il est top niveau qualité et sécurité. 

Il est vendu à 349,00 euros.

Soit s’il est utilisé pendant 8 ans, la somme de 3,60 euros par mois. Alors, certes c’est un coût à l’achat, mais finalement un coût de revient très faible pour assurer un confort et une sécurité haut de gamme à son enfant.

Et puis aujourd’hui, l’heure est aux listes de naissance, alors peut-être qu’à plusieurs, ça sera plus facile et ça évitera sûrement de se retrouver avec des doudous par milliers.

Toujours est-il que j’ai été ultra séduite par ce siège et j’aurai souhaiter emmener Monsieur L. pour un test IRL. En tout cas, ce que j’en ai vu, m’a beaucoup plu. 

Bon, si vous chercher un petit testeur en chair et en os chez Diono et j’en profiterai pour faire la démonstration aux copines Corses (car ici, c’est une catastrophe niveau sécurité des bébés).

20160615_142120.jpg

  • la gamme cuisine » Haba »

Si tu me suis sur mon compte Instagram (comment ça, non, mais c’est une grossière erreur tiens allez je suis sympa, je te file le lien) tu as pu voir que les après-midis à la maison riment souvent avec pâtisserie.

Alors quand on m’a proposé de tester le moule en silicone « dinosaure » et l' »aspire-jaune d’oeuf » je savais que j’allais faire mouche en rentrant à la maison. Ça n’a pas raté. Monsieur L. a réclamé un super gâteau au chocolat « Dino » et a voulu s’essayer à la clarification des oeufs (séparer les blancs des jaunes) même si ce n’était pas utile pour la recette (bon en fait, j’étais également impatiente de le tester).

20160615_145511.jpg

Il a donc réalisé un joli gâteau au chocolat. Il va sans dire, que ce sera le moule qui servira pour le gâteau d’anniversaire de mon loulou à l’école. Recouvert de chocolat et de smarties, il fera le bonheur des enfants. Bon pour le chocolat je pense que les maîtresses vont me maudire…

J’ai aimé que le moule en silicone soit suffisamment rigide pour le porter jusqu’au four sans que la pâte à gâteau  ne se fasse la malle sur le carrelage. Une fois, cuit, j’ai laissé refroidir le gâteau qui s’est démoulé très facilement.

Quand à l’aspire-oeuf, au contraire le plastique est souple et son utilisation est enfantine. Monsieur L. du haut de ses 2 ans et demi a réussi à servir tout seul, donc toi aussi tu devrais t’en sortir sans souci.

 20160615_162948

20160925_161123[1].jpg

  • La Gamme Jeu » Haba »

Bon alors Haba et moi c’est une grande histoire d’amour. Depuis que je suis Maman, je suis ultra fan de leurs jouets en bois et j’ai découvert leur jeu de société que je trouve super super bien fait.

Je ne te raconte pas les parties endiablées du jeu « LE VERGER » que nous faisons à la maison depuis un an. Et malheur, si Monsieur L. le voit, alors qu’il y a du monde à la maison. On finit tous assis en tailleur sur le tapis avec notre petit panier et nous partons à la récolte des fruits.

téléchargement.jpg

Vraiment, je suis fan de ce jeu. Il apprend la dextérité. Car il faut placer chaque fruit dans l’arbre et comme ils sont de différentes tailles, ça permet à l’enfant de travailler le mouvement de « pince » et à respecter des règles de jeu très simples.

J’ai, lors de cette journée, découvert le jeu « Abella l’Abeille ». Le principe est simple : il faut butiner les fleurs de la couleur indiquée par le dé et hop en passant dans la boîte magique, la fleur se transforme en miel. 

Durant la démonstration, je suis restée scotchée, avant de découvrir l »astuce ».

20160615_191507.jpgmes-premiers-jeux-abella-labeille

  • Les shorts de bain « Lassïg »

Chose que j’ignorais, lors de cette journée, c’est que Lassïg,  ce sont également des vêtements. J’ai de suite flashé sur leur short de bain.

Habitant en Corse, la piscine, la mer ça nous connaît. 

Alors qu’est ce qu’il a de particulier ce short? En réalité, c’est un short couche. A l’intérieur,  il y a une couche en coton relativement fine et douce qui absorbe l’humidité. De plus, elle est assez proche du corps donc un cas de gros accident, pas de souci, tout est maintenu dans la couche. 

Je l’ai demandé en 3 ans, malheureusement il taille grand (bon il faut dire que Monsieur L. est une crevette) alors c’est le cousin qui a 3 ans et demi qui a servi de cobaye. J’ai particulièrement aimé le fait qu’on ne dirait pas un maillot couche. Le système est discret et par conséquent, le short maillot ressemble à celui des adultes et les enfants ne sont pas peu fiers. 

La matière du short est très agréable et douce, et après quelques passages dans la piscine et la machine à laver, je ne note aucune décoloration ni déformation. 

Et le voici sur le petit cousin 😉 

c2i_2882016144832[1].png

  • les alèses « B-Sensible »

    Ce produit fut une véritable découverte. Cette alèse est tout simplement géniale. Anti-fuite, elle n’en demeure pas moins respirante.

Pour tout te dire, j’étais septique avant de la tester. Généralement, les alèses qui sont étanches, sont également  une horreur : Ça couine, ça pue (oui, oui ce plastique a une odeur bien particulière) et en plus, de ça tu transpires tel un phoque laissé sur une plage (so glam)

Là, j’ai été surprise par la matière très douce et également très fluide. 

Une fois rentrée déménagée  (soit 2 mois et demi après)  j’ai pu enfin la laver et l’installer dans le lit de Monsieur L. et je dois dire que pour l’instant nous n’avons pas eu d’accident pipi (bon pour la nuit, on a encore pas tenté le « no couches » pourtant il est propre nuit et jour) durant la sieste. 

Et pour avoir fini de nombreuses nuits avec lui, je dois dire que la matière est hyper agréable et je peux t’affirmer que tu ne te lèves pas dégoulinant de transpiration le matin (so glam n°2). 

En réalité, j’ai tellement aimé, que j’ai cherché et découvert qu’il en faisait de toutes les tailles (donc même pour le lit des parents). Je pense donc en commander très prochainement pour nous.

Au niveau coloris, on trouve des couleurs « flashy » mais également des couleurs très basiques comme le blanc, le bleu et le rose pâle, le gris.

Donc vraiment pour tous les goûts. Le prix peut paraître un peu élevé, mais finalement ça vaut son prix, puisque ça protège correctement le matelas et permet à l’enfant de ne pas transpirer.

20160615_164100.jpg

Alors, les petits ballotins que tu vois sur la photo, ce sont en réalité des morceaux d’alèses B-Sensible remplis d’eau. Afin de montrer qu’il n’y a aucune fuite. Hallucinant, non???

Bon la journée fut extrêmement riche en découvertes. Et je ne peux malheureusement pas vous présenter tout ce que j’ai vu mais si tu as des questions, je me ferai un plaisir d’y répondre. 

20160615_150638.jpg

Bon ce réveil, je n’ai pas pu le tester. Je regrette vraiment, vu les problèmes de sommeil de Monsieur L.

Le principe est simple, le réveil, qui a également une fonction veilleuse et berceuse, indique à l’enfant le moment de dormir et surtout le moment de se lever. 

Cela autonomise l’enfant et l’incite à rester dans son lit, le matin. Idéal pour le week-end. 

journee-toscannejournee-toscanne1

Alors que penses-tu de mes coups de cœur? 

Celle qui voulait être mère et femme active

Cela faisait 2 ans et demi que je me consacrais entièrement à ma vie de famille.

Bon, en 2 ans et demi, il m’est arrivé de regretter ma vie de femme active. Mais c’était surtout l’aspect social qui me manquait. Bref, en Juillet dernier, j’ai repris le chemin du bureau que je connaissais si bien. A peine quelques heures et j’étais de nouveau dans le bain. 

Durant les 2 mois d’été, nous nous sommes attelés à trouver une jolie petite maison pour accueillir notre famille. Ce fut chose faite fin Août, début Septembre. 

En attendant, nous étions logés chez mes parents, qui en journée s’occupaient de Monsieur L.

C’est parti mon Kiki !!! 

Et puis, Lundi dernier, Monsieur L. a fait sa première rentrée. Et là, la course a commencé. 

Je le dépose à 8h20 le matin, il mange à la cantine le midi et va à la garderie durant 1h30 chaque soir en attendant que Papa le récupère entre 17H15 et 17h45.

Là, ils doivent m’attendre au moins une bonne demi-heure, car pour l’instant nous n’avons qu’une voiture et les transports en commun sont peu développés. Retour à la maison donc vers 18h30/45, le bain, le repas du soir, une petite histoire et au lit.

Oui je sais, c’est le quotidien de nombreux parents. Et je ne suis pas la plus à plaindre. J’en ai bien conscience.

Mais perso,moi ça me bouffe. Bien évidemment, un aménagement des horaires n’est pas envisageable, réduire ses 2 heures de pause le midi, pour quitter un peu plus tôt, est refusé.

Les journées enfants malades : 3 jours par an, non rémunérés. La bonne blague.

Pour sa première semaine d’école, Monsieur L. a déjà été malade au bout de 3 jours et il a fallu aller le rechercher pour l’emmener chez le médecin. C’est donc le Papa qui s’y est collé.

Je ne pensais pas qu’en reprenant une vie active, je devrais autant sacrifier ma vie personnelle. 

Ça ne fait qu’une semaine que ça a commencé et pourtant je me sens déjà dépassée.

En fait, j’en veux à la terre entière.

  • Je m’en veux d’avoir été aussi idéaliste,
  • j’en veux au patronat de ne pas prendre plus en compte les besoins des employés,
  • j’en veux au gouvernement incapable d’appliquer une politique familiale juste et équitable, et qui prendrait en compte l’intérêt de l’enfant mais également des parents,
  • j’en veux à mon entourage, aux blogueuses qui cachent  la vérité…Mais bordel, fallait le dire que c’était si hard.

En fait, quand on est parents et que l’on travaille, les seuls moments où l’on profite de nos enfants, ce sont les vacances? Non, parce que le week-end, une fois que tu as fini le ménage, le repassage, les courses… Il te reste quoi? Le dimanche soir? Une fois que tu es toujours aussi crevée et que tu as envie de pleurer rien qu’en pensant au lendemain et à la semaine qui t’attend.

Et puis, les vacances, 5 semaines par an, c’est quoi? Je me rends  compte que c’est tellement peu. Que j’aimerai pouvoir profiter plus des miens. J’aimerai, aussi, égoïstement pouvoir me garder quelques jours pour partir en tête à tête avec mon homme.

Bon, pour le moment, hors de question de penser à de quelconques vacances. 

Il n’empêche, qu’entre les réunions scolaires, les grèves, les journées enfants malades, c’est impossible à gérer. Heureusement, que les grands-parents ne sont pas loin pour pouvoir prendre le relais. Mais, sur le long terme ce n’est pas la solution. 

Et puis, c’est hyper culpabilisant de ne pas pouvoir répondre aux attentes de son enfant, de son compagnon.

J’aimerai réellement pouvoir participer à la vie scolaire de mon fils. Assister aux réunions. Participer aux sorties. Préparer un méga gâteau d’anniversaire… Bref, être une maman présente. Quand j’entends les ASTEM dirent que ça fait de grosses journées pour de si p’tits bouts d’choux, j’ai envie de leur hurler dessus. Comme ci j’avais choisi de faire des horaires totalement foireux…

Non, mais allez dites-moi qu’avec le temps ça s’améliore, que tout est une question d’organisation et que petit à petit on trouvera notre rythme. Car là, perso, j’ai l’impression de passer à côté de tout : à côté de ma vie de femme, à côté de ma vie d’épouse (enfin de compagne), à côté de ma vie de maman, à côté de ma vie de femme active…

Bref, j’ai l’impression de faire mille choses en même temps et rien à la fois.womanpowerV2

Bref, la semaine prochaine, je gère seul le loulou donc voilà à quoi ça va ressembler : 

Le matin en emmenant mon fils à l’école : (bon en réalité c’est : chaussures à talons, sac à main sur une épaule, sac avec le repas de midi sur l’autre, sac à dos de loulou dans le dos et Monsieur L dans les bras, avec une méga pente pour y arriver) 

5424825-ww+gif+21.gif

Quand j’arrive au bureau : 

200w (1).gif

Au bureau : 

87179-Jim-Carrey-typing-furiously-gi-uStL.gif

En fin d’après-midi : 

tumblr_lyf43648lN1r8yhxco1_500

En allant rechercher mon fils à l’école : 

636000590224287997-330955061_giphy (4).gif

En arrivant à l’école : 

635999153877326119751287044_giphy.gif

En récupérant mon fils 1 minute avant la fermeture : 

tumblr_ns5w36YsCY1ubjnfbo1_250.gif

Le retour en voiture : 

636000572934058131-682037961_5_1436182519.gif

L’heure du bain :

YOOJI_BAIN_CALQUES22.jpg

Par la génialissime @Allo Maman Dodo ❤

Le repas gastronomique confectionné avec amour : 

 large.gif

L’heure du dodo dans mes rêves : 

preloaded-image-24632.gif

En réalité : 

giphy (1).gif

A mon tour : 

740

Et chez toi, comment tu gères l’école, maison et travail ? Allez vite j’attends tous tes bons conseils ! 

Celle qui a rencontré Monsieur Patate [Event Blog]

Il y a quelques semaines, j’ai été invité dans un superbe hôtel particulier au cœur de Paris (oui, je sais c’est hyper coooooool!) afin de rencontrer l’équipe Blédina pour une discussion autour de l’alimentation des petits et puis cerise sur le gâteau : j’ai rencontré Monsieur Patate!

Alors avant que tu ne continues la lecture, je t’annonce de suite la couleur, cet article ne sera pas orienté Pro-Blédina, bienfaits du fait-maison ou des petits pots industriels, bio or not bio…

Non, le but de cette rencontre et de cet article, c’est simplement s’informer sur les techniques de culture et les normes imposées pour l’alimentation infantile. Et je peux même te dire que l’ensemble des marques proposant des aliments pour enfants y sont soumis.

Néanmoins, cela n’empêche pas la marque d’avoir un cahier des charges plus contraignant que la législation sur certains points.

Blédina a donc ses propres producteurs de fruits et légumes. Qui produisent spécialement de Blédina, en plus de leur production classique, destinés à la grande distribution.

Le choix du producteur obéit à un long processus. Ce n’est pas quelque chose qui se met en place du jour au lendemain. L’aventure avec Blédina lui impose une culture différente, des contrôles plus poussés, mais ça représente un challenge intéressant et enrichissant pour eux. Par ailleurs, cela leur assure une stabilité financière.  

Bon, pour en revenir à nos patates…

J’ai rencontré le fameux Monsieur Patate. Alors, non il n’avait pas les yeux à la place de la bouche, un bras sur la tête…Non, mon Monsieur Patate c’est, en réalité, un producteur de pommes de terre installé dans le Loiret.

Monsieur-Patate_christmasdiary5

Durant une matinée, nous avons pu échangé sur les spécificités de son métier et surtout sur les spécificités de sa production pour Blédina.

Comme expliqué un peu plus haut, le producteur doit fournir une quantité donnée pour une qualité donnée. C’est donc un travail sur du long terme et constant pour assurer un rendement et une qualité correcte au fil des productions.

Une agriculture raisonnée

L’agriculture raisonnée c’est quoi?  C’est une agriculture qui tient compte des contraintes de production  en tentant de limiter l’impact sur l’environnement. Ca passe donc par l’utilisation raisonnable de pesticides, une utilisation de l’eau réfléchie, on respecte la terre et on diversifie les cultures côte à côte pour tenter de lutter naturellement contre les nuisibles (par exemple, carotte et poireau se protègent mutuellement ou tomate et haricots font bon ménage car les haricots rejettent de l’azote donc la tomate a besoin) 

Donc chez Monsieur Patate, tout commence par une analyse de la terre qui sera amenée à recevoir les plants de pomme de terre.

Ensuite durant la pousse et la maturation du produit, l’agriculteur obéit à un cahier des charges imposé par Blédina, qui lui même obéit à la législation européenne.

On ne va pas se mentir : oui, il y a l’utilisation de pesticides.

Mais, tous les pesticides ne sont pas autorisés et il faut qu’il utilise qui laisse un taux d’empreinte (quantité de pesticides présent dans l’aliment après récolte) beaucoup plus bas que pour les fruits et légumes vendus au grand public.

Des contrôles à chaque étape

Les pommes de terre sont les reines du contrôle : un contrôle à la récolte, un contrôle avant l’entrée à l’usine, un contrôle au moment de la transformation, bref, notre patate est passé entre des mains expertes et a été analysée sous toutes les coutures.

En 2008, lors d’une conférence organisée au Ministère de la Santé, le SFAE (Syndicat Français des Aliments de l’Enfant) a indiqué que les petits pots infantiles subissaient près de 166 contrôles, du stade de la culture au stade de la mise sur le marché.

Et puis quoi encore? 

Dans tous les cas, TOUS les petits pots pour bébés (bio or not bio) sont garantis : 

– SANS OGM

– SANS CONSERVATEUR

– SANS COLORANT

Ah oui, les ALLERGENES sont inscrits en gras dans la liste des ingrédients.

Et pas de panique si vous voyez l’ajout de MATIERES GRASSES. C’est un ingrédient INDISPENSABLE au bon développement du cerveau de votre bébé. Ce sont des matières grasses spécialement sélectionnées pour répondre aux besoins des jeunes enfants. Donc aucun risque, pour sa santé.

Et donc, ça pousse comment une patate ?

cycle1cycle2cycle3

potatoes-483474_960_720

A RETENIR :

  • on préfère faire chauffer le contenu du petit pot dans une assiette (déjà car si c’est un pot en plastique, ce n’est pas top de le faire chauffer, même si c’est marqué dessus, et ça permet une chauffe plus homogène)
  • certains pédiatres recommandent de commencer la diversification par des petits pots industriels (bio ou non) car ceux-ci sont hyper contrôlés. 
  • attention à la conversation après ouverture : c’est immédiatement au frais et correctement fermé, durant 24h. 
  • et puis, petits pots maison ou industriels, l’essentiel c’est avant tout un moment de découverte pour l’enfant et rassurez-vous il grandira très bien comme ça. 

 

Ici, on n’est ni pro-maison, ni pro-industriel : 

ON FAIT COMME ON VEUT,et surtout COMME ON PEUT,

en fonction de l’inspiration du moment, du temps et de l’envie.

Monsieur L. a donc été élevé aux petits pots « home made », et petits pots industriels, souvent bio, mais également aux petits pots de marque Blédina et Nestlé.

Maintenant, j’aimerai participer à une session de parents témoins organisés par Blédina, pour aller à la rencontre de l’agriculteur et découvrir dans les moindres détails le parcours d’un légume destiné à l’alimentation de nos p’tits bouts. (bon en réalité, j’ai été conviée à celle de Septembre, mais impossible pour moi à cette période de l’année – En tout cas, je ferai tout ce qu’il faut pour la prochaine – A bon entendeur….)

En tout cas, j’ai pris énormément de plaisir à échanger avec Blédina et ce cultivateur qui ont répondu à toutes nos questions sans « tabou » (bon en même temps, rien de très sexy, on a juste parler patate 😉 ) .

Par ailleurs, ça m’a rassuré et étanché ma curiosité, au vu des nombreux scandales sanitaires révélés ces dernières années, notamment dans le domaine de l’alimentation.

Et toi, sais-tu ce que tu donnes à ton bout d’chou? Tu connaissais les normes en matière d’alimentation infantile? 

Ceux qui faisaient leur Première Rentrée

Ca y est : on a basculé du côté obscur : Monsieur L. a fait sa première rentrée hier matin.

Et ça ne s’est pas passé exactement comme je l’imaginais.

J’ai eu l’impression de le jeter au milieu de la fosse aux lions,  d’avoir pris mes jambes à mon cou, contrainte et forcée, et de le laisser là, en pleurs, sans personne pour lui prêter attention ou tenter de le réconforter.

La seule chose que je retiens c’est « Mesdames, Messieurs, c’est le plan Vigipirate, veuillez laisser vos enfants et sortir de la classe ».

Je ne m’attendais pas à une réception style « café, petits fours » mais quand même : à peine un bonjour échangé avec la maîtresse (dont je suis à l’initiative).

Ça fait que j’ai laissé mon fils avec de parfaits inconnus, certes  du personnel enseignant recruté par l’éducation nationale, mais avec qui je n’ai jamais parlé.

 J’ignore tout de cette première rentrée. Comment se déroule la journée, où il va manger, où il va dormir…

Parce qu’il ne faut pas oublier : c’est LA PREMIERE RENTREE pour Monsieur L. mais ça l’est pour nous aussi.

Si nous avions été mieux informés, peut-être aurions-nous pu expliquer le déroulement de la journée à notre enfant et faire que cette journée commence un peu plus en douceur.

J’ai donc quitté l’école en pleurs, seule avec mes angoisses et mes doutes.

Certains me diront que je n’ai pas coupé le cordon, mais entre nous, cela n’a rien à voir, c’est juste que je souhaite le meilleur pour mon enfant et que devoir le laisser en pleurs ne fais pas partie de mes habitudes.

Bien évidemment, il a dû ressentir mon stress. En même temps, qui n’en aurait pas. Plus d’une centaine d’enfants qui arrivent en même temps, du personnel assez peu avenant, aucun échange… Oui nous étions nombreux, mais en même temps, l’Ecole n’en est pas à sa première rentrée, je pensais donc que ça faisait partie des choses qu’elle savait gérer.

Un mail, une petite note explicative sur le panneau d’affichage, ou même un sms… Non rien de rien.

Au final, ça ressemblait à un gros troupeau, où, comme d’habitude, certains plus pressés que d’autres te passent devant, où tu lâches ton enfant, et tu te sauves histoire de ne pas l’entendre hurler, tel un animal qui sait qu’il va finir à l’abattoir.

En ce qui concerne l’aspect pratique de la rentrée, nous lui avons acheté, comme tous les parents ou presque, un joli sac à dos de la Marque Elodie Details, que j’ai trouvé sur le site DecoBB,  qu’il s’est empressé de montrer, tout fier, à Papy et Mamie.

20160905_080028 (2).jpg

Pour éviter que le goûter ne finisse en miette avant la récré, nous avons également acheté une jolie boîte à goûter.

boite-a-gouter-chevalier-quand-je-serai-grande-par-isabelle-kessedjan

Et enfin, pour l’heure de la sieste, une couverture toute douce Sevira Kids

20160816_205130.jpg

On nous a également demandé : une alèse, un drap-housse, une boîte à chaussures avec un change à l’intérieur, des mouchoirs, des lingettes, une tétine ou/et doudou pour la sieste, et un gobelet.

Bref, tu l’auras compris, ce n’est pas la rentrée idyllique, mais je pense qu’avec un peu plus de pédagogie, tant à l’égard des parents et des enfants, cette rentrée aurait pu être adoucie.

Parce que, OUI LES PARENTS AUSSI FONT LEUR PREMIERE RENTRÉE

f3d44-rentrc3a9e2010-2

@ Nathalie Jomard – Illustratrice de talent

 EDIT : Monsieur L. nous a dit que la maîtresse était gentille. Nous sommes donc peut-être sur la bonne voie.

Et à la décharge de la maîtresse, voir une cinquantaine de parents arriver angoissés, prêts à lui sauter dessus pour l’assaillir de questions, dont les réponses viendront naturellement dans les quelques jours qui suivent, finalement, c’est peut-être nécessaire afin que les parents « n’envahissent » pas la classe durant les premiers jours. 

Je vais donc m’abstenir de tout jugement hâtif et laisser passer une semaine ou deux, histoire de prendre la température et de voir ce que ça donne.

N’empêche que j’aimerai être une souris 😉  

Et chez toi, comment s’est passée cette rentrée?